Test de Thomas Was Alone, il ne l’est plus désormais !

 

Thomas Was Alone est un jeu de plateforme indépendant initialement développé en un jour par Mike Bithell. Depuis, le développeur a perfectionné son jeu et l’a publié sur diverses plateformes où il a rencontré un franc succès et s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires.

Le jeu est arrivé sur iPad le 15 Mai 2014 et y est vendu pour la somme plutôt conséquente de 7,99€. Un simple petit rectangle rouge vaut-il autant d’attention ?

iphonote.com_ test-de-thomas-was-alone-il-ne-lest-plus-desormais

Histoire

Thomas est en effet un rectangle rouge, une IA , qui débarque seul dans un monde dont il ne connait absolument rien. On va donc, au fil des niveaux, en apprendre un peu plus sur ce rectangle et sur ce qu’il pense. Mais Thomas n’est pas le seul dans ce cas-là, tout au long de l’histoire, nous allons rencontrer une dizaine d’IAs avec leur propre caractère, leur propre but, et différentes relations qu’ils noueront avec les autres rectangles. Le tout est narré au fil des niveaux à travers la voix anglaise de Danny Wallace et parsemé de multiples références à la pop-culture. Mais c’est là que l’on remarque le premier gros point noir du jeu : contrairement à la version PSN, la version iOS du jeu n’est disponible qu’en anglais, ce qui vient totalement plomber l’aspect recherché des personnages pour tous ceux qui n’ont pas une bonne maîtrise de la langue de Shakespeare ( le vocabulaire utilisé est souvent compliqué). On espère qu’une mise à jour apportant cette traduction nous sera un jour proposée, mais pour l’instant ce n’est pas dans leurs plans. 

iphonote.com_ test-de-thomas-was-alone-il-ne-lest-plus-desormais-2

Gameplay

Pour contrôler nos petits rectangles multicolores, nous n’avons besoin que de trois touches : la flèche pour se déplacer vers la gauche, la flèche pour se déplacer vers la droite, et le bouton pour sauter. Mais le gameplay n’est pas aussi simpliste qu’il en a l’air, chaque membre de l’équipe aura un défaut et un avantage propre à lui, seul Thomas n’a ni défaut, ni atout, c’est le rectangle de base. Par exemple, il y a Chris, un petit carré orange, et bien, son avantage est qu’il peu passer à travers les passages étroits, mais en contrepartie, il ne peut pas sauter bien haut et devra donc être aidé des autres membres pour passer certains obstacles. Le travail d’équipe est donc de mise dans ce jeu, il faudra combiner défauts et atouts de chacun pour permettre à tous les rectangles d’atteindre leur portail de fin de niveau.

iphonote.com_ test-de-thomas-was-alone-il-ne-lest-plus-desormais-3

Décors

Les décors du jeu sont très épurés et simplistes, pour nous mettre dans l’atmosphère du terminal où sont coincés Thomas et sa bande. Les obstacles, au premier plan, sont donc noirs, mais en opposition, les IAs sont de couleurs vives, et l’arrière plan est en couleur, mais moins vive, plus triste. Il y a aussi un bel effet d’ombre derrière les personnages en fonction de l’endroit où ils se trouvent.

iphonote.com_ test-de-thomas-was-alone-il-ne-lest-plus-desormais-4

Ambiance sonore

La bande son est elle aussi très simple et s’accorde parfaitement avec l’action entrain de se dérouler, au fur et à mesure des niveaux. Quant aux effets sonores, ils rappellent les sons des machines 8-bits, ce qui nous donne un côté nostalgique tout à fait agréable.

iphonote.com_ test-de-thomas-was-alone-il-ne-lest-plus-desormais-5

Rapport qualité/prix

Et voici le second gros point noir du jeu, le rapport qualité/prix. Le jeu nous propose 100 niveaux qui se finissent en à peu près 5 heures et quelques objets cachés assez faciles à récupérer, pour 7,99€ soit le même pris que le jeu sur Steam. Et autant vous dire, 8€ pour un jeu sur iOS qui se termine en 5 heures, c’est beaucoup trop, on espère tout de même que le DLC de 20 niveaux sorti sur les autres plateformes sera mis à disposition sur iOS, gratuitement.

Un autre problème du jeu, c’est aussi ses ralentissements, même lorsque l’on joue sur iPad Air, on peut noter des ralentissements qui certes n’influencent pas sur le gameplay, mais peuvent embêter pour l’expérience du jeu.

iphonote.com_ test-de-thomas-was-alone-il-ne-lest-plus-desormais-6

Suivez-nous depuis notre application et sur Twitter : @iPhonote – Facebook : BlogiPhonote

 
  • 136 Posts
  • 0 Comments

Jeune parisien, fan de rap, music, de bons films, de jailbreak, de jeux indépendants et bien évidement de journalisme…et un peu de sport à mes heures perdues.

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *