Tim Cook se défend face aux accusations d’évasion fiscale devant le Sénat US

 

Tim-cook-senat-fraude-fiscale-Apple

Un peu plus d’informations arrivent au sujet des accusations d’évasion fiscale d’Apple. Hier, lors de son auditoire au Sénat américain, Tim Cook PDG d’Apple a expliqué que sa filiale Irlandaise n’est pas utilisée pour s’échapper aux impôts américains.

Il souligne que l’an dernier, Apple a paye l’impôt sur le revenu à hauteur de 30,5%, qui s’avère être me plus grand revenu des contribuables américain. De plus, Apple emploie 50.000 employés sans compter les centaines de milliers d’autres à travers ses différents produits.

[quote]”Nous payons tous les impôts que nous avons – chaque dollar. Non seulement nous respectons la loi, mais nous respectons aussi l’esprit de la loi”.[/quote]

Certains sénateurs estiment qu’Apple est l’un des plus gros contribuable américain mais également l’un des plus grands fraudeurs de l’impôt. Naturellement, Tim Cook s’est opposé à cette opinion largement soutenue par le sénateur MacCain : “Nous avons une faible taux d’imposition en dehors des États-Unis, mais c’est pour les produits que nous vendons à l’extérieur des États-Unis”.

En plus de défendre les intérêts d’Apple face à Sénat et à MacCain, Tim Cook a demandé l’approbation d’une nouvelle réforme de l’impôt aux États-Unis, soulignant que le système actuel est trop complexe et la taxe de 35% peut décourager de nombreuses entreprises américaines, voire même de les voire partir à l’étranger.

Reuters rapporte également que le Vice Premier Ministre de l’Irlande est intervenu par communiqué pour défendre son pays face aux accusations comme quoi il aurait joué un rôle dans l’évasion fiscale d’Apple. Il souligne d’autant plus que ce n’est pas la responsabilité du Gouvernement de la faible taxe imposée par Apple.

Pendant l’audience, le sous-comité du Sénat a abordé le sujet de la propriété intellectuelle. Il a été demandé à Tim à quels défis il ferait face à son entreprise pour protéger sa propriété intellectuelle aux États-Unis. Tim Cook répond :

[quote]Je crois que le système judiciaire des États-Unis est structuré d’une manière qui permet aux entreprises du secteur de la technologie  d’obtenir la bonne protection de leur propriété intellectuelle. Nos cycles sont rapides, le système judiciaire est très long et les concurrents étrangers aux États-Unis peut rapidement prendre l’adresse IP et l’utiliser pour envoyer des produits avec elle. Je serais ravi de voir une conversation entre les pays et d’observer une protection de la propriété intellectuelle au niveau mondial. Pour nous, notre propriété intellectuelle est très importante et je serais ravi de voir un renforcement du système afin de le protéger.[/quote]

D’après ce qu’il en ressort de cette audience, ce n’était pas de discréditer l’une des plus grandes réussites en Amérique, mais plutôt de mettre en évidence la nécessité d’un réforme fiscale, d’après les dires de Levin. Le sénateur Rand Paul déclare par la même occasion : “Je suis choqué par un gouvernement d’intimidation de 4 pauvres dollars qui a ciblé l’une des plus grandes réussites en Amérique. dites-moi lequel de ces politiciens ne minimise pas leur taxe imposée”. (via)

Cette affaire n’en est donc pas vraiment une. Apple devrait pas rencontrer de souci particulier, mais un point d’honneur est donné sur l’avenir fiscale aux États-Unis. Peut-être est-ce nouveau tournant pour le pays et ses innombrables entreprises…

Vous pouvez aussi nous suivre depuis notre application et sur Twitter : @iPhonote – Facebook : BlogiPhonote

 
  • 19151 Posts
  • 7889 Comments

Fondateur & Rédacteur

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *