AppGratis-Apple-censure

L’affaire AppGratis fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours avec la suppression de son application de l’App Store puis de l’intervention de notre ministre Fleur Pellerin dont nous parlions dans cet article lors de sa visite dans les locaux de la société.

Aujourd’hui, Apple accélère les choses en bloquant carrément les notifications provenant de AppGratis, déclare Simon Dawlat le PDG sur son blog. petition-appgratisDepuis peu, Simon a mis en place une pétition pour pousser Apple à la réintégration de AppGratis au sein de l’App Store. Pour l’heure, elle approche le million de signataires par mails, et pourtant Apple ne fait aucun commentaire sur ce sujet. C’est comme si les discussions étaient coupées, laissant aucune chance à l’entreprise française de corriger le tir.

Ce qui n’arrange pas les choses, c’est la divulgation du document interne qui fait l’étalage des prix demandés pour la mise en avant d’une application sur l’App Store selon le pays, promettant une place au soleil, c’est à dire à la tête des différents classements. Il est vrai qu’atteindre les premières places sur l’App Store n’est pas chose évidente.

prix-appgratisBien que ce document n’arrange pas les affaires de Simon et de ses salariés, il est tout de même inimaginable qu’en un claquement de doigt, la société puisse plonger sur la seule décision d’Apple. C’est limite une dictature ! Ce n’est que mon avis mais il me semble légitime surtout quand on est dans le circuit de l’entrepreneuriat et d’autant plus en France…

Pour palier à cette censure, Simon pense proposer prochainement une WebApp permettant de continuer à vivre et satisfaire ses millions d’utilisateurs, en espérant que leurs clients continueront de faire appel aux services de AppGratis. Et comme il le dit, AppGratis/AppGratuites a commencé par la newsletter, elle continuera donc à proposer ses bons plans à l’ancienne néanmoins efficace.

Vous pouvez aussi nous suivre depuis notre application, sur Twitter : @iPhonote – Facebook :BlogiPhonote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom