Selon ce qui est rapporté dans un article de blog, Apple a supprimé le compte développeur Epic Games, réactivé il y a seulement quelques jours, et la faute semble, au moins en partie, être un tweet publié sur X par la même société.

Cette décision empêcherait Epic Games de lancer son marché alternatif en Europe, à travers lequel il souhaitait rendre Fortnite à nouveau disponible pour les utilisateurs iOS, dans le cadre des changements en cours avec l’avènement du Digital Markets Act (DMA).

Dans le passé, de nombreuses frictions sont apparues entre Apple et la société qui a créé Unreal Engine et Fortnite, pour ne pas dire plus, à partir du moment où cette dernière avait délibérément décidé d’ignorer les politiques de l’App Store, par provocation. Cette décision visait également à contourner les achats In-App – évitant ainsi les commissions imposées par la firme de Cupertino -, et a donné lieu à une procédure judiciaire d’un million de dollars dans laquelle Apple a été vainqueur, ne serait-ce que partiellement.

De retour à aujourd’hui, le message d’Epic Games se lit comme suit :

« Nous avons récemment annoncé qu’Apple avait approuvé notre compte développeur pour Epic Games Suède AB, basé en Europe. Ce compte devait aider à créer l’Epic Games Store pour amener Fornite sur les appareils iOS en vertu de la loi sur les marchés numériques (DMA). Étonnamment, Apple l’a supprimé. »

epic games vs apple o21

Le message ajoute qu’Apple aurait cité, parmi les raisons de la suppression du compte, les vives critiques que la société de jeux vidéo, avec d’autres, dont Spotify, ont adressées au plan de conformité DMA proposé par Apple. Le tweet incriminé, publié par Tim Sweeney – fondateur et PDG – exprime sans équivoque une critique sévère des pratiques d’Apple, que Sweeney considère comme injustes et illégales.

Apple a répondu aux accusations en déclarant avoir fermé le compte développeur d’Epic Games en Suède en raison du comportement peu fiable de l’éditeur de logiciels.

« La violation flagrante par Epic de ses obligations contractuelles envers Apple a conduit les tribunaux à décider qu’Apple a le droit de mettre fin à « tout ou partie des filiales, sociétés affiliées et/ou autres entités en propriété exclusive d’Epic Games à tout moment et sur décision d’Apple ». »

Au vu du comportement passé et actuel d’Epic, Apple a choisi d’exercer ce droit.

Partager un commentaire