La Commission européenne envisage d’enquêter sur Apple après que la société a décidé de désactiver les applications Web sur l’écran d’accueil dans l’UE.

tim cook commissaire europeenne margrethe vestager

Avec la sortie de la deuxième version bêta d’iOS 17.4, Apple a limité les fonctionnalités des applications Web iOS dans les pays de l’UE. Les applications Web ne peuvent plus être lancées à partir de l’écran d’accueil plein écran, les reléguant à un simple raccourci avec une option d’ouverture dans Safari. Beaucoup affirment que cette décision mine le rôle des applications Web en tant qu’alternatives viables aux applications natives sur iOS.

ios safari app store logo

Comme le rapporte le Financial Times, les régulateurs européens de la concurrence ont envoyé ces derniers jours des questions aux développeurs pour déterminer l’impact du changement initié par Apple, ouvrant ainsi la voie à une éventuelle enquête. La Commission européenne a confirmé la nouvelle au Financial Times :

« Nous examinons les packages de conformité de tous les contrôleurs d’accès, y compris Apple. Dans ce contexte, nous examinons en particulier la question des applications Web progressives et pouvons confirmer que nous avons envoyé des demandes d’informations à Apple et aux développeurs d’applications, qui peuvent fournir des informations utiles pour notre évaluation. »

Apple affirme avoir dû modifier la façon dont les applications Web fonctionnent dans iOS pour se conformer à la loi européenne sur les marchés numériques (DMA), arguant que les navigateurs tiers utilisés avec les applications Web en Europe pourraient exposer les utilisateurs à des risques en matière de sécurité et de confidentialité. Apple affirme que les changements n’affecteront qu’un nombre limité d’utilisateurs.

Une éventuelle enquête sur les applications Web pourrait avoir lieu après la date limite du 6 mars pour qu’Apple se conforme au DMA.

Partager un commentaire