Apple, Google, Microsoft et Amazon auraient acheté de l’or extrait illégalement au Brésil pour leurs produits.

or illégal, Brésil, Marsam, Chimet

Les ressources naturelles telles que l’or et le cuivre sont essentielles dans le processus de fabrication des produits électroniques, et parce que ces ressources sont si précieuses, il existe de nombreuses sociétés minières illégales dans le monde.

Le journal brésilien Repórter Brasil a révélé qu’Apple, Google, Microsoft et Amazon utilisaient de l’or illégal provenant de terres indigènes brésiliennes situées dans la forêt amazonienne. Cet or était principalement destiné aux smartphones et ordinateurs Apple et Microsoft, ainsi qu’aux serveurs Google et Amazon.

Des documents consultés par les auteurs de l’article confirment que les entreprises ont acheté de l’or aux raffineries de Chimet et de Marsam entre 2020 et 2021. Les deux raffineries ont fait l’objet d’une enquête de la police fédérale brésilienne pour extraction illégale de ressources naturelles, ainsi que plusieurs chefs d’inculpation pour atteinte à l’environnement.

Bien que l’extraction des ressources naturelles des terres indigènes soit interdite au Brésil, il existe plusieurs sociétés minières illégales qui exploitent et vendent ces ressources à d’autres sociétés dans le monde. En effet, l’extraction de minéraux provoque la déforestation de la forêt amazonienne et la contamination des rivières par le mercure.

Dans le même temps, l’extraction illégale des ressources naturelles finance également le crime organisé. Au Brésil, le nombre d’attaques armées contre les peuples autochtones a considérablement augmenté ces dernières années à mesure que ces sociétés minières étendent leurs activités.

Chaque entreprise cotée à la bourse américaine est tenue de déclarer ses fournisseurs de ressources naturelles. Cependant, bien que Chimet et Marsam soient en cours d’investigation au Brésil, ces raffineries sont actuellement certifiées aux États-Unis et en Europe. En pratique, bien que les entreprises technologiques prétendent utiliser des matériaux propres, il semble que toutes ne soient pas vraiment intéressées à savoir d’où proviennent réellement ces matériaux.

Le journaliste de Repórter Brasil a demandé un commentaire à Apple, Google, Microsoft et Amazon. Seule Apple a répondu par une déclaration selon laquelle la société affirme qu’elle n’achète plus d’or à Marsam, mais rien n’a été mentionné à propos de Chimet.

Apple a également déclaré qu’elle avait des normes élevées pour établir ses partenariats et qu’elle recherchait constamment des fournisseurs respectueux de l’environnement et respectueux des droits des travailleurs. Dans un document déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, Apple affirme qu’elle s’efforce de protéger l’environnement ainsi que la vie des personnes travaillant dans sa chaîne d’approvisionnement.

« Apple s’efforce de protéger l’environnement et de préserver le bien-être des millions de personnes concernées par notre chaîne d’approvisionnement, du niveau minier aux installations où les produits sont assemblés. Nous sommes profondément engagés à évaluer en permanence nos progrès et à nous améliorer à partir des leçons que nous apprenons dans tout ce que nous faisons. »

Sur son site internet, Apple dispose d’une section qui met en avant toutes les actions de l’entreprise pour préserver l’environnement lors de la production de ses produits.

Partager un commentaire