En plus des nombreux litiges en cours, Apple pourrait bientôt se retrouver face à une nouvelle difficulté. Un nouveau projet de loi aux États-Unis pourrait en effet empêcher Apple de préinstaller des applications sur ses appareils.

apps préinstallées, iPhone, lois américaines

La proposition de loi sur la concurrence pourrait révolutionner radicalement la première approche d’un nouvel iPhone. À ce jour, en effet, nos iPhone proposent une procédure de configuration initiale particulièrement allégée mais ce scénario pourrait considérablement changer la donne. La première procédure de configuration devrait offrir à l’utilisateur la possibilité de choisir les applications à installer, une procédure qui pourrait également entraîner des coûts supplémentaires pour les utilisateurs non familiers. En effet, les solutions intégrées d’Apple, telles que Notes ou Rappels, offrent au client une solution intégrée et gratuite et cette nouvelle proposition de loi pourrait contraindre Apple à proposer des services payants compétitifs lors de la phase de configuration, avec des coûts inévitables pour l’utilisateur final.

David Cicilline, un homme politique américain bien connu, s’est exprimé sur la proposition en parlant d’un choix important pour ouvrir les portes de la concurrence, empêchant ainsi Apple de privilégier ses produits et services.

Pour le moment, Apple ne peut qu’attendre l’élaboration d’un projet de loi qui pourrait changer radicalement l’essence d’iOS et de son écosystème. Quel avenir imaginez-vous pour iOS sans ses applications historiques pré-installées ?

2 Commentaires

  1. L’article ne dit pas (a moins que j’ai mal lu) si l’on aura le choix d’installer des appli Apple ou des applis non iPhone

Partager un commentaire