Au cours de son discours de 30 minutes, Tim Cook a discuté de l’engagement d’Apple en matière de confidentialité, de l’avenir de l’AR et de la différence entre iOS et Android.

Tim Cook, confidentialité, AR, Android

COVID-19

Concernant la COVID-19, Tim Cook a expliqué comment Apple a contribué aux efforts des professionnels de la santé du monde entier, notamment en faisant don de masques et de ventilateurs, ainsi qu’en créant l’API de notification d’exposition. Le PDG a également déclaré qu’Apple travaillait actuellement avec Product (RED) pour faire don de vaccins de COVID-19 aux pays d’Afrique.

Vie privée et antitrust

Comme indiqué dans des entretiens précédents, Cook a réitéré que le RGPD a posé les bases fondamentales de la réglementation de la confidentialité pour protéger les utilisateurs. « Le RGPD a été une bonne chose pour l’Europe et devrait être la norme partout dans le monde. Nous préconisons d’aller plus loin avec le RGPD car il y a encore du travail à faire dans le monde de la vie privée ».

Cook a également déclaré lors de l’entretien que le projet de loi sur les marchés numériques en Europe ne va pas « dans le sens du meilleur intérêt de l’utilisateur ». Cette législation, qui a été présentée pour la première fois en décembre dernier, pourrait entraîner des changements majeurs pour l’App Store et les applications propriétaires préinstallées sur l’iPhone. Selon Cook, la loi pourrait entraîner des changements qui « détruisent sérieusement la sécurité de l’iPhone ».

Le DMA en Europe obligerait Apple à autoriser le chargement latéral sur l’iPhone d’applications non présentes sur la boutique officielle, ce à quoi Cook s’oppose fermement. Si Apple autorisait le chargement latéral, a expliqué Cook, des fonctionnalités telles que les étiquettes nutritionnelles de l’App Store et la transparence du suivi des applications « n’existeraient plus » :

« Je dirais que le chargement latéral nuirait à la fois à la confidentialité et à la sécurité. Je veux dire, prenez les logiciels malveillants comme exemple et Android a 47 fois plus de logiciels malveillants qu’iOS. Pourquoi ? C’est parce que nous avons conçu iOS de telle sorte qu’il existe un App Store et que toutes les applications sont vérifiées avant d’entrer dans le magasin. Cette approche maintient la plupart des logiciels malveillants hors de notre écosystème. Les clients nous ont souvent dit combien ils l’appréciaient et nous défendrons donc l’utilisateur dans les discussions avec l’Europe et verrons où cela se termine. Je suis optimiste, je pense que la plupart des gens savent que la sécurité est un gros risque avec cette loi. »

Cook a également réfuté l’idée qu’Apple ait créé un monopole, affirmant que la société se concentre uniquement sur la production de matériel, de logiciels et de services, et qu’elle détient aujourd’hui une part de marché des smartphones en France d’environ 23%.

Le côté obscur de la technologie

« La technologie elle-même ne veut pas être bonne », a déclaré Cook lors de l’interview. « Elle ne veut même pas être mauvaise. C’est neutre. Que ce soit grandiose ou non dépend de l’inventeur et du créateur et de la créativité, de l’empathie et de la passion de l’inventeur ».

Cook a poursuivi en disant que le monde souffre aujourd’hui de grandes quantités de désinformation qui ont influencé les taux de vaccination contre le COVID-19, et plus encore : « Il est clair que quelque chose doit être fait dans ce domaine, mais nous devons d’abord comprendre comment résoudre le problème. »

Sur les futurs produits

Tim Cook a également été interrogé sur les produits et projets à venir sur lesquels Apple travaille, comme l’Apple Car. Visiblement, le PDG ne s’est pas trop étalé sur le sujet, se bornant à dire qu’Apple a toujours quelque chose de nouveau sur lequel travailler et que l’entreprise se met à travailler sur de nombreux projets qui finalement ne voient jamais le jour :

« J’échoue tous les jours. Nous nous permettons d’échouer. Nous essayons d’échouer en interne plutôt qu’en externe, car nous ne voulons pas impliquer les clients dans l’échec. Nous développons souvent des choses et décidons ensuite de ne pas les commercialiser. Nous commençons à emprunter un certain chemin et parfois nous le changeons si nous trouvons que c’est le bon choix.

L’échec fait partie de la vie, que vous soyez une nouvelle startup ou une entreprise qui existe depuis un certain temps. Si vous n’échouez pas, vous n’essayez pas assez de choses différentes. »

En parlant de l’iPhone, Tim Cook a déclaré que cet appareil améliorera et résoudra de plus en plus de problèmes pour les gens : « Je crois fermement au pouvoir de la technologie pour aider les gens. Nous abordons l’avenir avec une grande humilité car nous savons que nous ne pouvons pas le prévoir. »

À propos de la réalité augmentée : « Nous avons déjà travaillé avec l’AR avec nos téléphones et nos iPad, et maintenant nous verrons où cette technologie ira en termes de produits. Je suis enthousiasmé par l’AR parce que je la vois comme une technologie qui peut améliorer la vie. »

Partager un commentaire