Les avocats d’Apple continuent de demander le dépôt d’une plainte contre l’App Store liée à l’application Coronavirus Reporter.

Apple vs Coronavirus Reporter

Les développeurs de Coronavirus Reporter affirment qu’Apple a rejeté son application en mars 2020 sans raison valable. La firme de Cupertino demande la clôture de l’affaire car les allégations ne sont pas fondées et auraient même été copiées à partir de trois autres affaires antitrust en cours contre Apple.

Apple a qualifié l’action du Coronavirus Reporter de « rassembler des allégations d’autres sociétés dans le but de poursuivre une réclamation sans fondement ». En outre, les avocats soulignent qu’il n’y a pas de dommage concurrentiel qui justifie les actions de ces développeurs : « Coronavirus Reporter a seulement déclaré des dommages à son entreprise – dommage à lui-même, pas de dommages anticoncurrentiels sur le marché, ce défaut est fondamental et garantit le rejet de toutes les réclamations des articles 1 et 2. »

L’application a été présentée à l’App Store en mars 2020 dans le but « d’acquérir et d’obtenir des données biostatistiques et épidémiologiques critiques », mais Apple, ainsi que Google, ont choisi d’approuver uniquement les applications COVID-19 créées par des organismes gouvernementaux et des autorités de santé reconnues, compte tenu de la sensibilité du sujet.

Coronavirus Reporter a demandé à Apple 800 millions de dollars de dommages et intérêts. Il appartiendra désormais aux juges de décider de rejeter l’affaire ou d’aller de l’avant.

Partager un commentaire