Habituellement, les hackers utilisent, pour jailbreaker un iPhone par exemple, des failles situées dans le code source de l’appareil, puis Apple les comblent à l’aide d’une mise à jour de sécurité.

Mais depuis l’iOS 5, les choses ont changés, la firme de Cupertino aurait revu ses plans car elle utilise désormais les rapports de crash d’iTunes pour découvrir ces failles de sécurité avant qu’elles ne puissent être utilisées par les hackers. C’est ce qui c’est passé avec la dernière mise à jour 5.0.1 embarquant beaucoup de correctifs de sécurité et pourtant pas présents dans les bêtas. Par conséquent, elles ont bloqués l’utilisation du jailbreak.

Pour contrer Apple, les hackeurs ont décidés de ne pas envoyer les rapports de crash vers les serveurs d’Apple mais plutôt vers les leurs. Ce qui permet une plus rapide et meilleure reconnaissance des failles et d’empêcher la marque à la pomme d’avoir accès aux données des utilisateurs. Pour les adeptes de Cydia, ils auront plus rapidement le jailbreak d’une mise à jour et du côté d’Apple une meilleure prévention et sécurisations des appareils et des données sera à venir.

 [source]

3 Commentaires

    • +1
      D’ailleurs c’est déjà fait : 13 crashes envoyés à p0sixninja et la ChronicDev team.
      Le JB est légal, alors pourquoi ne pas les aider? Et puis, biteSMS et AndroidLock XT me manqueraient trop, je les ai achetés, je veux les garder!
      Sans compter SBSettings… Mes fils ne veulent pas être JB, car ils ont peur de faire une bêtise (il paraît que je suis plus geek qu’eux ;p), mais les “raccourcis”, ça ne vaut vraiment pas SBSettings, et je parle donc en connaissance de cause!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom