Mark Zuckerberg, est devenu un champion de la justice et un activiste politique, appelant les législateurs américains à accroître leur contrôle sur Apple.

Tim Cook & Mark Zuckerberg
Tim Cook & Mark Zuckerberg

Au cours des dernières heures, il est apparu que Zuckerberg s’entretenait régulièrement avec le conseiller de la Maison Blanche Jared Kushner et avait discuté à plusieurs reprises directement avec le président Trump. Cet intérêt particulier du PDG de Facebook pour les relations politiques se situe dans un contexte très particulier, étant donné que la société fait l’objet d’une enquête pour comportement antitrust présumé comme l’explique le Wall Street Journal :

« Les nouvelles initiatives politiques de Zuckerberg font partie d’un effort visant à protéger son entreprise contre des pressions allant de l’examen antitrust des deux côtés de l’Atlantique à la critique de ses pratiques de confidentialité et de son rôle dans la diffusion de la désinformation et des théories du complot. Facebook est également confronté à de nouvelles menaces concurrentielles de TikTok. L’établissement de relations avec les dirigeants politiques, les personnalités des médias et les militants est désormais essentiel au leadership continu de Facebook dans les médias sociaux. »

En ce qui concerne Apple en particulier, il semble que Zuckerberg ait “fait pression sur les législateurs et les fonctionnaires” pour que la société soit examinée plus avant. Le PDG de Facebook a également fait du lobbying de la même manière pour l’enquête TikTok :

« Zuckerberg maintient une ligne ouverte avec Kushner, le gendre du président et conseiller principal. Les deux discutent parfois des politiques de Facebook sur WhatsApp. Le PDG s’est entretenu avec Kushner cette année et séparément avec le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin au sujet de la présence américaine de TikTok.

Zuckerberg a également déclaré aux responsables gouvernementaux qu’Apple ne recevait pas le même contrôle que Facebook, même s’il possède un système d’exploitation utilisé par un grand pourcentage d’Américains. »

Tim Cook et Zuckerberg ont témoigné devant le comité judiciaire de la Chambre en juillet. Récemment, Facebook a vivement critiqué Apple pour les limitations de confidentialité présentes sur iOS 14, qui pourraient en fait saper le système publicitaire du réseau social.

C’est peut-être aussi pour ces raisons que Zuckerberg a décidé de riposter.

Partager un commentaire