Les futurs Apple Watch et iPhone pourraient alerter les utilisateurs de la présence de gaz toxiques ou de pollen dans leur environnement. C’est en tout cas une nouvelle technologie sur laquelle travaille Apple.

iPhone Gaz

Pour le bonheur des personnes allergiques et pour assurer une plus grande sécurité en cas de dangers tels que les fuites de gaz, Apple a breveté une technologie qui peut être appliquée à l’Apple Watch et l’iPhone à l’aide de capteurs spéciaux.

Étant donné que les interféromètres à mélange automatique, c’est-à-dire les systèmes utilisés pour détecter la présence d’objets en réfléchissant la lumière laser, peuvent être affectés par la vitesse du vent, ce composant peut incorporer un ventilateur pour calculer une vitesse et une direction du vent fixes, en minimisant la possibilité d’erreurs dans les estimations des particules. Dans certains cas, le ventilateur n’est pas utilisé, des interféromètres à mélange automatique étant exploités pour déterminer la vitesse du vent elle-même.

Dans la solution pour la surveillance de l’air, Apple utilise trois sources de lumière laser et de trois lentilles de réflexion internes, ainsi que des capteurs de lumière ou des photodiodes associés pour recevoir des signaux lumineux. La lumière émise par les lasers est acheminée à travers les lentilles et réfléchie vers un capteur récepteur, la lumière étant réfractée vers le capteur lui-même. Pour y parvenir, Apple prévoit d’utiliser également la technologie VCSEL, déjà intégrée au système TureDepth des iPhone.

Le système exploite alors la variation de la puissance optique émise par chaque source lumineuse reçue par chaque capteur pour déterminer si et comment les particules se croisent devant le laser. En détectant la rétrodiffusion et les réflexions des rayons lumineux, tout peut être utilisé pour déterminer le volume de particules dans l’air.

De cette manière, l’iPhone ou l’Apple Watch serait en mesure de comprendre quel type de substance est dans l’air, et alerter l’utilisateur avec une notification spécifique.

Apple avait déjà breveté un système similaire dans le passé, il est donc probable que la société songe à la mettre en œuvre sur ses futurs appareils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom