Apple a déclaré que de nouvelles réglementations européennes qui forceraient l’ouverture de la puce NFC (Apple Pay) aux paiements électroniques de tiers menaçaient la sécurité et l’innovation.

Apple Pay

Comme vous le savez, la puce NFC sur l’iPhone est limitée à Apple Pay uniquement pour les paiements électroniques. La société estime en effet que cette approche garantit une plus grande sécurité dans la gestion des informations bancaires.

L’Union européenne évalue la mise en œuvre de nouvelles règles qui obligeraient Apple à ouvrir également les systèmes de paiement sans contact sur iPhone aux acteurs tiers. La loi, qui ne nomme pas spécifiquement Apple, obligera les opérateurs d’infrastructure de monnaie électronique à offrir un accès aux concurrents à un prix raisonnable. Dans les prochains mois, l’accès à la puce NFC pourrait donc être demandé dans toute l’Europe. Aussi, au vu des conclusions des enquêtes antitrust lancées par la Commission européenne contre les limitations d’Apple Pay.

Dans un communiqué publié il y a quelques heures, Apple a déclaré que ces réglementations ne sont pas une bonne idée :

« Nous pensons qu’une législation qui oblige une entreprise à adopter une approche technique particulière de la sécurité matérielle et logicielle mettra les clients en danger et étouffera l’innovation. »

Dans tous les cas, Apple se dit prête à travailler avec la Commission européenne pour fournir toutes les informations nécessaires pour comprendre les raisons de cette position.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom