Apple fera face à une nouvelle enquête récemment lancée par l’Autorité antitrust italienne. Les services cloud de Google et Dropbox sont également ciblés.

Autorité antitrust

L’enquête de l’Autorité antitrust concerne les services cloud d’Apple (iCloud), Google (Google Drive) et Dropbox, tous accusés de pratiques commerciales déloyales présumées et/ou de violations de la directive sur les droits des consommateurs pour d’éventuelles clauses abusives incluses dans les conditions contractuelles des services respectifs.

En ce qui concerne Apple et Google, les pratiques déloyales alléguées concernent « l’échec ou l’indication inadéquate, lors de la présentation du service, de la collecte et de l’utilisation des données fournies par l’utilisateur à des fins commerciales et l’éventuelle influence indue sur les consommateurs qui, pour utiliser le service de stockage en nuage, ne seraient pas en mesure de donner à l’exploitant leur consentement à la collecte et à l’utilisation des informations les concernant à des fins commerciales ».

Dropbox est également accusé de ne pas avoir « fourni d’informations sur les conditions, modalités et procédures de résiliation du contrat et d’exercice du droit de reconsidération d’une manière claire et immédiatement accessible. En outre, ne pas permettre à l’utilisateur d’utiliser facilement les mécanismes extrajudiciaires de règlement des litiges auxquels le professionnel est soumis, avec les informations nécessaires pour y accéder ».

Les investigations porteront également sur les clauses prétendument vexatoires, telles qu’énumérées par l’antitrust lui-même : « Le droit amplement de l’opérateur de suspendre et d’interrompre le service ; l’exonération de responsabilité même en cas de perte de documents stockés dans l’espace cloud de l’utilisateur ; la possibilité de modification unilatérale des conditions contractuelles ; la prévalence de la version anglaise du texte du contrat par rapport à la version italienne. »

Les enquêtes ont débuté il y a quelques jours et devraient être achevées au premier semestre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom