Les développeurs japonais rejoignent la liste de ceux qui critiquent Apple et ses politiques de l’App Store. Apparemment, comme le marché des jeux vidéo au Japon est parmi les plus importants au monde, le gouvernement local pourrait décider de prendre des mesures contre Apple.

App Store

Selon Bloomberg, plusieurs développeurs japonais se sont rangés du côté d’Epic Games dans le litige contre Apple suite de la suppression de Fortnite de l’App Store en raison de la présence d’achats directs in-app (et donc sans commissions pour Apple).

Certains éditeurs japonais ont en effet affirmé que le processus d’examen de l’App Store était injuste et que l’entreprise devrait mieux traiter les applications tierces, en particulier compte tenu des frais élevés requis.

Alors qu’Epic Games se concentre précisément sur les 30% de commissions jugées trop élevées, les développeurs japonais semblent avoir des préoccupations plus larges. Par exemple, ils ne sont pas satisfaits de certaines décisions prises par Apple dans le processus de révision et de plusieurs clauses de l’App Store jugées trop restrictives. Le principal problème est lié à l’examen des applications. Apple est accusée de ne pas fournir de réponses claires et de ne pas garantir une communication correcte avec les développeurs impliqués dans les rejets et le blocage de leurs applications.

Hironao Kunimitsu, fondateur de la maison de logiciels Gumi, a écrit sur son profil Facebook qu’il souhaite « du fond du cœur » qu’Epic gagne le différend contre Apple. Makoto Shoji, fondateur de PrimeTheory, soutient que « l’examen des applications d’Apple est souvent ambigu, subjectif et irrationnel ». Shoji se plaint que le processus d’examen des applications peut parfois prendre des semaines, mais dans de telles occasions, il est difficile d’obtenir l’assistance d’Apple. « Bien qu’Apple ne l’admettra jamais, je pense qu’il y a des moments où ils oublient simplement qu’ils ont des applications en file d’attente dans le processus d’examen ».

Un autre point abordé par les développeurs japonais est la façon dont Apple semble parfois interpréter ses directives sur le contenu approprié pour une application. Par exemple, le rapport montre que plusieurs développeurs de jeux ont dû changer leurs personnages en maillots de bain car Apple les considérait comme « sexualisés ».

Cependant, Apple a récemment activé un nouveau système qui permet aux développeurs de contester les directives de l’App Store et de ne pas trouver les mises à jour bloquées pour des problèmes non liés à la sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom