À ce jour, 118 autres applications sont officiellement interdites en Inde, y compris PUBG Mobile, le concurrent direct du jeu Fortnite.

PUBG Mobile

Les applications sont accusées par le ministère indien de l’électronique et des technologies de l’information d’être impliquées dans des activités « préjudiciables à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde, à la défense du pays, à la sécurité de l’État et à l’ordre public ».

Avec ces 118 applications, la liste des titres interdits en Inde en 2020 s’élève à 224. En juin, par exemple, le gouvernement a interdit 59 applications telles que TikTok et WeChat. C’est maintenant au tour de nombreuses autres applications telles que PUGB Mobile.

Selon les allégations, ces applications volent et partagent secrètement les données des utilisateurs. Elles les envoient ensuite sur des serveurs situés en dehors de l’Inde. Le ministère a expliqué que les informations faisant état d’éventuels vols de données ont augmenté ces dernières semaines, notamment contre des personnalités politiques importantes de la majorité et de l’opposition. Pour cette raison, les applications ont été considérées comme « une menace sérieuse pour la sécurité de l’État ».

Quant à PUBG, on rappelle que le jeu est la propriété de la société chinoise Tencent. C’est probablement la raison de l’interdiction. Soit dit en passant, avant aujourd’hui, PUBG Mobile était l’un des jeux les plus populaires en Inde.

L’interdiction affecte à la fois l’App Store d’Apple et le Play Store de Google.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom