Microsoft soutient la bataille juridique d’Epic Games contre Apple, après que Cupertino ait menacé de suspendre le compte développeur de l’entreprise.

Microsoft soutient Epic Games

En début de mois, Epic Games a délibérément et stratégiquement violé les clauses de l’App Store sur les achats intégrés. L’éditeur a ajouté sa propre option de paiement direct dans Fortnite. Apple a rapidement retiré le jeu de l’App Store et a par la suite informé l’éditeur de Epic que son compte développeur serait suspendu dans les deux semaines, à moins qu’Epic Games n’envoie une nouvelle version de Fortnite sans l’option de paiement direct.

De son côté, Epic Games fait valoir que cette décision constitue des représailles excessives à leur encontre et représente « un effort illégal d’Apple pour maintenir son monopole et freiner toute action de ceux qui osent s’y opposer ». Le fait est qu’Apple a ensuite partagé quelques e-mails du PDG d’Epic Games qui, avant de modifier les achats in-app sur Fortnite, avait demandé à l’entreprise un traitement spécial.

Dans une nouvelle déposition adressée tout juste au tribunal, Epic Games fait savoir sur ce point que plusieurs licenciés d’Unreal Engine ont contacté l’entreprise « exprimant de sérieuses inquiétudes concernant les actions d’Apple et leur impact sur leurs projets liés à iOS et macOS ». Microsoft fait également partie de ces licenciés.

Dans une déclaration à l’appui d’Epic Games, Kevin Gammill, cadre de Microsoft, a écrit que :

« La suppression par Apple qui empêche Epic de développer et prendre en charge Unreal Engine pour iOS ou macOS nuira aux créateurs de jeux et aux joueurs. Avec cette décision, les jeux utilisant Unreal Engine seront considérablement désavantagés par rapport aux autres titres, comme cela pourrait arriver avec notre Forza Street pour iPhone et iPad développé à l’aide du moteur de jeu d’Epic Games.

Il s’agit d’une technologie clé pour de nombreux créateurs de jeux. Microsoft a déjà investi beaucoup de temps et de ressources dans la personnalisation du moteur de jeu pour ses produits actuels et futurs. »

Les avocats d’Epic Games vont également s’appuyer sur ce point, tentant de convaincre les juges que la suspension de leur compte aura également des répercussions pour les développeurs tiers qui n’ont rien à voir avec ce procès. De plus, cette suspension n’aurait aucun fondement, étant donné que le problème ne concerne que Fortnite et non les SDK, API ou autres titres développés par l’éditeur.

Apple s’est déjà défendue en déclarant qu’Epic Games a décidé de s’auto-infliger ces blessures, violant intentionnellement les règles du magasin. D’ajouter que la situation peut être résolue simplement en éliminant les options de paiement direct au sein de Fortnite.

Même indirectement, intervient également le fondateur et ex-PDG de Microsoft Bill Gates qui, sans entrer dans le fond, a déclaré que les grandes entreprises technologiques comme Apple devraient être davantage contrôlées par les représentants du gouvernement et par les organismes qui réglementent le marché en raison de « leur taille et de leur puissance acquise ».

Bill Gates a ensuite cité Steve Jobs une fois de plus : « C’était un magicien, j’étais plutôt un petit magicien. Le travail était très dur, mais c’était aussi un génie qui a donné une seconde vie à Apple. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom