TikTok déposera aujourd’hui une pétition contre le décret du président Trump qui, comme vous le savez, prévoit l’interdiction de l’application à moins que l’éditeur de logiciels ne vende ou ne scinde l’activité américaine de TikTok.

TikTok

La plainte de TikTok fait référence au premier décret du président Trump signé le 6 août, ByteDance ayant eu quelques semaines pour sceller ou vendre les activités d’application américaines, sous peine d’interdiction définitive dans les stores d’Apple et de Google.

On ne sait pas encore exactement à quel tribunal fédéral la pétition sera déposée, mais ce ne sera apparemment pas le seul défi juridique auquel TikTok sera confronté. En effet, les employés américains de la société sont également sur le point de déposer une plainte similaire.

La motion est basée sur le fait que le décret du 6 août a privé ByteDance d’un procès équitable, l’administration Trump ayant pris une décision unilatérale sans donner à ByteDance une chance de se défendre. En outre, la maison de logiciels veut réfuter les accusations qui considèrent TikTok comme une menace pour la sécurité nationale des États-Unis.

Dans tous les cas, le processus n’interrompra pas le décret exécutif de 90 jours envisagé par Trump et qui oblige ByteDance à vendre ou à céder l’activité américaine de TikTok.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom