Quinze ans plus tard, l’ancien employé d’Apple David Shayer raconte l’histoire d’un iPod top secret développé par Apple pour le département américain de l’énergie.

iPod top secret

David Shayer a partagé cette histoire sans précédent de l’iPod top secret spécialement modifié par Apple à la demande du ministère de l’Énergie du gouvernement américain. Le but de cet appareil était de collecter et de stocker secrètement des données provenant de matériel tiers sur une partition cachée du disque dur de l’iPod.

Shayer a été embauché par Apple en 2001 pour travailler sur le logiciel iPod, puis en 2005, il a été approché par des dirigeants pour aider un entrepreneur du gouvernement américain nommé DOE Bechtel dans une tâche top secrète. Dans la pratique, le DOE souhaitait une modification du système d’exploitation de l’iPod qui lui permettrait de collecter des données à partir de matériel tiers, tout en conservant l’apparence et la fonction d’un iPod ordinaire.

Selon Shayer, les ingénieurs du DOE avaient secrètement visité le campus Apple pour apprendre à compiler et à naviguer dans le premier système d’exploitation compliqué de l’iPod. Contrairement à l’iOS actuel, le logiciel à l’époque était nouveau et n’était pas basé sur le code Apple publié précédemment.

Bien que Shayer ne savait jamais exactement ce que les ingénieurs ont ajouté à l’iPod ou quelles données ils espéraient collecter, il est probable que ces changements aient servi à le transformer en une sorte de compteur Geiger pour détecter et mesurer les rayonnements ionisants dans des endroits spécifiques, à l’aide d’un appareil hôte anonyme tel que l’iPod.

Parallèlement à ces détails sur l’iPod top secret, Shayer a ajouté que le secret d’Apple atteignait des niveaux encore plus élevés lorsque l’entreprise travaillait sur des projets gouvernementaux. Seules quatre personnes étaient au courant du projet et tous les documents ont été détruits pour effacer toute trace de ces travaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom