Instagram, appartenant à Facebook, conserve les photos et les messages supprimés dans ses archives pendant une période d’un an. Suite à une étude réalisée par un chercheur en sécurité, un bug important a été découvert dans la plateforme.

La société a officiellement payé au chercheur Saugat Pokharel la somme de 6000 dollars en récompense de son travail. Tel que rapporté par TechCrunch, le développeur, profitant de la fonctionnalité introduite en 2018 qui permet de télécharger toutes les données détenues par Instagram, a remarqué que parmi les informations encore en possession du réseau social, il y avait des photos ou des messages privés supprimés précédemment par lui-même. Instagram indique un délai maximum de 90 jours pour la suppression définitive des données mais ce que Pokharel a identifié est allé bien au-delà de ce délai.

Le chercheur a signalé cette anomalie comme un bug, indiquant cependant qu’il ne semble toujours pas avoir été résolu malgré la récompense reçue. Évidemment, Instagram a confirmé que cette anomalie était en fait un bug, qui, espérons-le, sera résolu le plus rapidement possible. Cependant, cette situation met en évidence le besoin urgent d’une plus grande transparence et d’un meilleur contrôle des utilisateurs sur les politiques d’élimination, ainsi que d’un processus de vérification adéquat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom