Foxconn, la principal fournisseur d’Apple, a dévoilé ses résultats financiers pour le T2 de 2020. Selon son rapport, le chiffre d’affaires lié aux smartphones a baissé de 15%. Bien que l’entreprise ait plusieurs clients, la majorité de ses revenus proviennent d’Apple.

Foxconn

De toute évidence, Foxconn s’attendait à un tel résultat déjà en mai, et pour cause, la pandémie de COVID-19 est passée par là. L’urgence sanitaire a clairement eu un impact important sur les ventes de smartphones. La société ajoute même qu’il lui faudra être patiente pour remonter la pente.

« Liu a déclaré que les perspectives pour la seconde moitié de l’année n’étaient pas claires. Il s’attend à une croissance de la division informatique, car les verrouillages créent une demande d’appareils destinés à la fois au travail à la maison et au divertissement à domicile, mais dit que la demande de smartphones va prendre un énorme coup.

La division devrait afficher une baisse annuelle de 15% des ventes. »

Reuters rapporte que Foxconn s’attend toujours à une baisse des revenus des smartphones d’une année sur l’autre au troisième trimestre. Toutefois, la situation sera légèrement meilleure que celle du deuxième trimestre.

L’entreprise prévoit une baisse à deux chiffres sur son CA global, et de -10% pour la division de l’électronique grand public.

Dans le cadre de son expansion, Foxconn reste préoccupé face à la guerre commerciale qui oppose les États-Unis et la Chine. Pour autant, la société prévoit toujours d’exporter davantage sa production en dehors de la Chine.

L’assembleur compte donc notamment sortir de terre deux nouvelles usines. L’une permettra d’approvisionner la Chine, et l’autre sera dédiée aux États-Unis.

« L’usine mondiale n’existe plus », a-t-il dit, ajoutant qu’à l’heure actuelle, environ 30% des produits de la société étaient fabriqués en dehors de la Chine et que le ratio pourrait augmenter « à l’avenir », bien qu’il ait refusé d’entrer dans les détails.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom