Lors de la WWDC 2020, Apple a annoncé le début de la transition vers ARM sur Mac (Apple Silicon), en publiant un kit de transition développeur pour les développeurs peu de temps après, accompagné d’un Mac Mini avec la puce A12Z. Aujourd’hui, de nouveaux benchmarks et détails sont apparus sur la future plateforme Apple Silicon.

Apple Silicon

Les premiers benchmarks de la première unité de ce Mac Mini spécial ont été réalisés en utilisant la plateforme de virtualisation Apple Rosetta 2 qui, bien qu’elle se soit considérablement améliorée, réduit encore les performances réelles de la machine.

Aujourd’hui, de nouveaux benchmarks ont été divulgués montrant le Developer Transition Kit exécutant Geekbench 5 Pro, mais cette fois en natif. Cela signifie que les performances ne devraient pas être affectées par la virtualisation. Les résultats obtenus montrent un score single-core de 1098 et un score multi-core de 4555, bien supérieur aux premiers benchmarks obtenus sous virtualisation.

Apple Silicon

Grâce au développeur Steve Troughton-Smith, nous pouvons également vous montrer comment les applications iOS et iPadOS fonctionneront sur les Mac dotés de la puce Apple Silicon. Smith explique qu’un certain nombre de fonctionnalités de compatibilité sont appliquées aux applications iOS afin qu’elles puissent fonctionner sans avoir à apporter de modifications sur macOS.

De cette façon, les applications pour iPhone et iPad sont “plus susceptibles de fonctionner” sans aucun travail de la part des développeurs. Il vous suffira simplement de cocher la case du contrôleur Mac sans faire d’autres optimisations.

Évidemment, ce n’est qu’une base à partir de laquelle commencer. Des optimisations et des modifications peuvent encore être apportées pour améliorer le comportement et les performances de l’application.

Apple Silicon

Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez suivre la discussion des développeurs sur Twitter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom