Le président de Microsoft, Brad Smith, a exprimé ses inquiétudes quant à la nature de l’App Store lors d’une réunion organisée sur les enquêtes lancées par le comité antitrust de la United States House.

Microsoft - Brad Smith

Au cours des enquêtes en cours, le comité a demandé l’intervention de Brad Smith qui a eu lieu il y a plusieurs semaines par vidéoconférence. L’objectif de cette réunion était de comprendre la perspective d’une grande entreprise technologique comme Microsoft vers l’App Store, en tenant également compte des différents cas d’antitrust auxquels Microsoft a été confronté dans le passé.

Au cours de son discours, Smith a exprimé certaines inquiétudes sur la façon dont Apple gère son App Store, confirmant largement la position de certains membres du comité de la Chambre. En particulier, le président de Microsoft s’est dit perplexe face aux pratiques d’Apple concernant l’approbation des applications et au fait que les développeurs sont obligés de vendre leurs produits ou services directement dans leurs apps. Smith n’a soulevé aucune critique à l’égard d’autres entreprises telles que Google, qui exploitent également des services similaires.

Pour ces raisons, Smith dit qu’il est temps que les législateurs se penchent sur les pratiques d’Apple.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple est accusée de comportement anticoncurrentiel, comme cela s’est produit en octobre 2019, lorsque le comité judiciaire de la Chambre des représentants des États-Unis a demandé à Spotify de fournir des informations sur le comportement anticoncurrentiel présumé d’Apple, et en particulier sur comment cela pourrait affecter les activités de Spotify. La société suédoise a déclaré qu’Apple “conserve des avantages injustes”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom