Un recours collectif contre Apple affirme que la société continue de favoriser les arnaques liées aux cartes-cadeaux iTunes. Elles sont de plus en plus répandues ces dernières années, et même Apple en profiterait.

arnaques cartes iTunes

Déposée auprès du tribunal du district de Californie du Nord, la poursuite allègue qu’Apple continue d’autoriser les escroqueries par carte-cadeau iTunes. En fait, malgré le contrôle d’Apple sur l’App Store, iTunes et le système de traitement des paiements back-end, la société pourrait bloquer ces transactions frauduleuses, mais elle ne peut pas agir dans l’intérêt de ses clients.

Les documents de support indiquent également comment ces escroqueries se produisent, lesquelles suivent généralement une « formule » où un attaquant persuade une victime – parfois sous la contrainte – d’envoyer de l’argent sous la forme d’une carte-cadeau iTunes. Avec un numéro de carte en main, les escrocs peuvent échanger des fonds en effectuant des achats intégrés dans les applications qu’ils contrôlent. Certains revendent même le numéro de carte sur les marchés noirs ou gris.

De cela, Apple obtient sa part habituelle de 30% des achats effectués sur l’App Store. Comme le note le procès, cet argent n’est pas restitué aux victimes. En outre, comme indiqué dans la plainte, Apple sait exactement où les cartes-cadeaux sont achetées, les identifiants Apple auxquels les valeurs des cartes sont appliquées et où les fonds sont dépensés. En tant que fournisseur de cartes-cadeaux iTunes et App Store, Apple pouvait surveiller, arrêter et inverser ces processus avec un minimum d’effort.

Les termes et conditions indiqués par Apple concernant l’achat de ces cartes-cadeaux tentent de limiter leur responsabilité en cas de perte ou de vol, mais selon la cause d’aujourd’hui, la société de Cupertino pourrait faire beaucoup plus.

Les victimes qui ont signalé ces escroqueries à la Federal Trade Commission des États-Unis ont dépensé 93,5 millions de dollars entre 2015 et 2019. Mais le recours collectif prétend que seul un petit pourcentage des victimes se sont faits connaître auprès de la FTC, de sorte que les données pourraient être beaucoup plus grandes.

Avez-vous déjà été victime de ce type d’escroquerie ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom