Apple évalue les répercussions de la loi sur la sécurité nationale récemment promulguée par la Chine pour réprimer les crimes politiques, les actions des opposants, les émeutes et les manifestations à Hong Kong.

Apple Hong Kong

Approuvée la semaine dernière, cette loi sur la sécurité nationale active une série d’instruments juridiques à travers lesquels la Chine peut exercer des pressions et des contrôles ciblés sur les dissidents et les opposants politiques à Hong Kong. Selon Bloomberg, Apple n’a pas encore effectué de suivi sur la fiscalité qui évalue la situation :

« Apple a toujours demandé à la Chine que toutes les demandes des autorités locales chargées de l’application des lois soient formulées par le biais du Traité d’entraide judiciaire entre les États-Unis et Hong Kong. Dans le cadre de ce processus, le Département de la justice des États-Unis examine les demandes de conformité légale des autorités de Hong Kong. »

Comme Apple, Google, Facebook, Twitter et d’autres grandes sociétés de technologie ont temporairement suspendu les demandes de données utilisateur des autorités de Hong Kong en attendant l’avis du ministère de la Justice.

La loi sur la sécurité nationale prévoit un meilleur contrôle des données utilisateurs « pour prévenir ou arrêter le séparatisme, la subversion, le terrorisme et la collusion avec des pays étrangers », en plus d’autres délits qui ne sont pas mieux définis, chacun pouvant entraîner la peine maximale, l’emprisonnement à vie.

Ces nouvelles réglementations visent à supprimer les manifestations, avec un certain nombre d’outils déjà utilisés par le gouvernement chinois contre les opposants politiques. La Chine souhaite également bloquer certaines applications utilisées par les manifestants pour rester en contact, parler à des journalistes étrangers et lire des informations gratuites et non politisées.

Dans le passé, Apple a toujours respecté les demandes du gouvernement chinois, mais cette fois, la situation semble plus complexe. En effet, la nouvelle réglementation aurait sauté certaines étapes clés qui ont toujours été demandées par des sociétés étrangères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom