Facebook a de nouveau été impliqué dans une situation de confidentialité controversée. La société a confirmé que des milliers de développeurs pouvaient accéder aux données d’utilisateurs inactifs sur le réseau social.

Facebook

Étant donné que les utilisateurs peuvent connecter des applications tierces à Facebook, les développeurs ont la possibilité d’accéder aux informations personnelles de ceux qui ont activé ces applications sur leur compte. Après le scandale de Cambridge Analytica en 2018, Facebook a établi de nouvelles directives qui empêchent les développeurs de recevoir des données d’utilisateurs qui n’ont pas utilisé le réseau social au cours des 90 derniers jours.

Malheureusement, il semble que quelque chose ait mal tourné et que plusieurs développeurs aient continué à avoir accès aux données utilisateur inactives. La confirmation est venue de Facebook. Pour le moment, les détails sur le nombre d’utilisateurs impliqués et la durée de cet accès n’ont pas été partagés. La société a seulement déclaré que le problème avait affecté “environ 5 000 développeurs ces derniers mois”, sans même préciser quelles données avaient été mal partagées. La seule chose sûre est que les utilisateurs impliqués avaient préalablement autorisé les applications à recevoir les données en question.

Facebook fait savoir que le problème a été résolu dès sa découverte et qu’aucune information supplémentaire n’a été partagée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom