Après la conférence de la WWDC 2020, l’ex-président de Windows Divison chez Microsoft Steven Sinofsky a parlé sur Twitter de l’importance de la conférence annuelle des développeurs mondiaux et d’Apple dans son ensemble.

Steven Sinofsky

Sinofsky a parlé de la firme de Cupertino en général, affirmant qu’elle a créé une équipe qui “faisait plus et performait mieux” que toute autre société qu’il pouvait nommer. C’est un grand éloge, étant donné que Sinofsky a rejoint Microsoft en 1989 et a continué à travailler avec la société jusqu’en 2012.

Poursuivant l’analyse, il qualifie la société d'”intrépide” pour avoir révélé à son public que la transition complète vers Apple Silicon prendrait deux ans. De plus, il a également félicité Tim Cook pour son courage en annonçant quelque chose qui pourrait éventuellement changer en l’espace de deux ans, ou même qui pourrait mal tourner.

Cela met également en évidence le fait qu’Apple a passé du temps à réfléchir aux besoins des clients, sans pourchasser les tendances actuelles. De cette façon, Apple est en mesure d’offrir un produit durable qui s’intègre parfaitement dans la vie d’un utilisateur, plutôt que quelque chose qui s’inscrit simplement dans une tendance de courte durée.

Apple conçoit des produits que les clients aiment, mais les crée en étudiant la technologie, le marché et l’utilisation pour arriver à des plans et des stratégies. Contrairement à ce que vous lisez dans les manuels, Apple est beaucoup moins intéressée à répondre aux micro-changements, aux cycles de battage médiatique ou même aux « retours », car c’est une entreprise qui a son propre point de vue : avec un excellent produit que les gens adorent, il peut devenir une force imparable.

Par exemple, il cite la transition vers le niveau de consommation 64 bits. Microsoft a commencé le mouvement en 2003, mais continue de prendre en charge 32 bits aujourd’hui. De son côté, Apple a commencé à demander aux développeurs de créer des applications 64 bits en 2017 et a abandonné la prise en charge des applications 32 bits en 2019 avec la sortie de macOS Catalina. Sinofsky qualifie cette stratégie d'”intrépide” et la considère comme la raison pour laquelle Apple pourra passer à Apple Silicon sans problème, même si pour beaucoup cela peut être une décision audacieuse.

Mais ce qui l’a le plus impressionné, c’est la capacité d’Apple à constamment mettre à jour ses produits et logiciels. Ce dévouement acharné à avoir des objectifs à long terme a permis à l’entreprise de réussir là où beaucoup auraient échoué.

Steven Sinofsky indique clairement que cette stratégie ne fonctionne pas et ne fonctionnera pas pour toutes les entreprises. C’est une culture d’entreprise cultivée depuis plusieurs décennies qui a exigé du dévouement, du travail d’équipe et des recherches sans fin. Il conclut ensuite de manière lapidaire : « Il n’y a qu’une seule Apple. N’essayez pas de la copier. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom