Selon Bloomberg, Nintendo a décidé de ne plus accepter de nouveaux grands projets de jeux mobiles après les derniers résultats décevants.

Nintendo

Shuntaro Furukawa, président de Nintendo, a déclaré il y a deux ans que les jeux pour smartphones auraient beaucoup d’importance pour l’entreprise, à tel point que l’entreprise publierait deux ou trois titres mobiles chaque année. Cependant, le président a adopté une ligne nettement différente en mai dernier. Il a déclaré : « nous n’essayons pas de continuer à publier de nouvelles applications pour le marché mobile. »

Alors que les jeux mobiles d’autres sociétés se sont bien comportés pendant la pandémie du coronavirus, les titres Nintendo sont en déclin constant. C’est notamment le cas de Super Mario Run et Mario Kart Tour. Nintendo n’a probablement pas trouvé le bon modèle commercial pour s’imposer dans ce secteur. peut-être aussi parce que la société ne voulait pas forcer les joueurs à dépenser beaucoup pour des jeux, de peur de ruiner la réputation de la marque.

En fait, il semble que la société ait décidé de cibler le marché mobile uniquement pour essayer de minimiser les pertes résultant de la faillite de la Wii U. Maintenant, grâce à l’énorme popularité de la Switch, la société basée à Kyoto semble après avoir réévalué le secteur de la téléphonie mobile.

Serkan Toto, consultant en jeux mobiles à Tokyo, a déclaré :

« Depuis la sortie de Mario Kart Tour à l’automne 2019, le pipeline mobile de Nintendo est vide. Dans un sens, l’énorme succès de Nintendo sur les consoles a réduit le besoin de ressources sur mobile. De nouveaux jeux pour smartphones arriveront, mais il est très probable qu’ils ne serviront qu’à apaiser les actionnaires. »

Pour l’exercice en cours se terminant en mars, Nintendo a déclaré qu’il ne se concentrerait que sur les applications mobiles qui ont déjà été publiées. Il ne s’attend d’ailleurs pas à une forte augmentation des revenus de cette activité. La société a gagné 51 milliards de yens grâce aux jeux mobiles et à d’autres licences au cours de l’exercice 2019. Cela représente une augmentation de 11% par rapport à la même période en 2018.

Nintendo n’a pas annoncé quelles applications seraient publier à l’avenir. Toutefois, le chef de son partenaire de développement mobile, Isao Moriyasu, président de DeNA Co., a déclaré qu’il n’attendait pas de nouvelles applications avant la fin de l’exercice en cours. Cela suggère une longue attente jusqu’au prochain jeu Nintendo sur smartphone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom