Le gouvernement britannique n’a pas encore décidé du fonctionnement de son application de suivi des contacts COVID-19, car les autorités compétentes semblent désormais disposées à utiliser les API Apple et Google.

gouvernement britannique

Le Times indique que l’application NHS conçue par le gouvernement britannique pour suivre les contacts et contenir la propagation du COVID-19 pourrait être à nouveau retardée, car les autorités cherchent encore le moyen de transiter vers les API Apple et Google. Initialement prévue pour juin, l’application ne devrait arriver dans les magasins que début juillet avec l’intégration.

Les premiers tests de l’application n’ont pas donné les résultats escomptés notamment sur iOS, compte tenu des restrictions du système d’exploitation dans l’utilisation du Bluetooth en arrière-plan. La seule façon de contourner ces restrictions est d’intégrer les API de notification d’exposition, qui ont cependant un système décentralisé. Pour le gouvernement, l’application NHF doit s’appuyer sur un système centralisé pour suivre les utilisateurs infectés.

Pour le moment, le gouvernement britannique n’a pas encore pris de décision, mais apparemment de plus en plus de personnes font pression pour intégrer les API de notification d’exposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom