La société suédoise Neonode a déposé une plainte contre Apple accusant la société d’avoir violé certains de ses brevets pour les fonctionnalités QuickPath et slide-to-unlock.

Neonode

La plainte, déposée auprès du Texas District Court aux États-Unis, indique que la navigation iOS basée sur les gestes et les fonctions de frappe QuickPath viole les propriétés intellectuelles de la société.

Début 2012, Neonode, une société technologique suédoise spécialisée dans les écrans tactiles, a obtenu ce brevet en déclarant qu’elle avait déjà commencé à l’appliquer dix ans plus tôt. Dans les années 2000, la société a produit des téléphones portables à écran tactile en Europe, tels que le Neonode N1 et le Neonode N2.

À peu près à la même époque, Apple a poursuivi des fabricants d’appareils Android tels que Samsung et Motorola pour avoir prétendument violé son brevet de “slide-to-unlock” (glisser pour déverrouiller”). À cette occasion, le brevet Neonode a été mentionné par Samsung comme défense contre Apple.

Maintenant, près de huit ans plus tard, Neonode poursuit à nouveau Apple pour des gestes tactiles supplémentaires dans des appareils tels que l’iPhone 11 Pro et l’iPad Pro, qui ont abandonné le bouton Accueil pour appliquer de nouveaux modes de déverrouillage sur l’écran tactile.

Neonode indique également que la fonction QuickPath intégrée par Apple au clavier sur iOS 13 pour taper sans jamais retirer les doigts de l’écran reprend son propre brevet. Le procès mentionne également d’autres produits, notamment l’iPhone, l’iPad et l’Apple Watch. De plus, Neonode affirme avoir concédé sous licence sa technologie tactile à d’autres sociétés de premier plan, mais pas à Apple.

Maintenant, la société demande un procès devant jury et des dommages-intérêts généreux, ainsi qu’une injonction permanente sur l’utilisation de ses technologies par Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom