Le British National Health Service dit qu’il utilisera son système centralisé de suivi des contacts au lieu de mettre en œuvre la technologie de “notification d’exposition” développée par Apple et Google.

suivi contacts

Le National Health Service du Royaume-Uni a rejeté l’utilisation de la technologie de suivi des contacts développée par Apple et Google, optant pour son système national. L’application NHS verra les iPhone et les téléphones Android envoyer des données en continu à une base de données centrale gérée par le gouvernement britannique.

Comme rapporté par BBC News, le système NHSX fonctionnera via Bluetooth et enregistrera des données lorsque deux appareils resteront suffisamment proches l’un de l’autre pendant une période indéterminée, puis transmettra ces informations à la base de données centrale. L’application doit toujours être ouverte sur l’appareil.

En comparaison, les technologies Apple et Google vous permettront de garder une trace des contacts sans qu’une application ne doive être démarrée ou réactivée. Pour des raisons de confidentialité, en outre, les technologies Apple et Google sont basées sur un système décentralisé, dans lequel les contacts sont stockés uniquement sur les appareils des utilisateurs jusqu’à ce qu’ils reçoivent un diagnostic COVID-19 positif d’un établissement de santé. Les données ne quittent l’appareil qu’après une telle confirmation.

Le NHSX affirme que sa solution sera en mesure de contrôler et de gérer les données plus rapidement, car tous les détails seront conservés sur ses serveurs, contrairement au système décentralisé d’Apple et de Google. Cette nouvelle application sera disponible dans les prochaines semaines.

La France adoptera également un système centralisé, tandis que l’Allemagne et l’Italie devraient intégrer les API Apple et Google.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom