Après des mois de négociations et de propositions de sauvetage, l’investissement de 200 millions de dollars d’Apple pour aider Japan Display a été officiellement finalisé aujourd’hui.

Japan Display

Apple a décidé d’investir dans JDI en achetant du matériel qui sera utilisé pour la production d’écrans, au lieu d’injecter les 200 millions de dollars directement dans les coffres de l’entreprise.

Le déclin de Japan Display est en partie dû à un accord conclu avec Apple pour construire une nouvelle usine de panneaux LCD en 2015, Apple finançant largement le projet de 1,5 milliard de dollars en échange d’un pourcentage des ventes d’écrans. Depuis qu’Apple a lentement migré vers l’OLED, cela a réduit les commandes passées à JDI. De fait, la société n’était plus en mesure de rembourser sa dette à Apple. Au cours des derniers mois, plusieurs groupes d’investisseurs ont entamé des négociations pour reprendre ou financer Japan Display, mais sans résultat.

Cependant, son activité principale concernant les écrans LCD a été fortement affectée par l’adoption croissante de la technologie OLED, à tel point que l’entreprise a investi dans la production de panneaux OLED. Cela a d’allers entraîné une perte de 2,3 milliards de dollars en 2018.

Cette aide d’Apple s’ajoute à Ichigo Asset Management, qui a investi un chiffre proche de 926 millions de dollars. Le groupe Ichigo prend le contrôle effectif de Japan Display, devenant ainsi le premier actionnaire avec plus de 50% des actions. Ce renflouement affecte également Apple, car Japan Display produit les panneaux LCD de plusieurs iPhone. De plus, Apple est également le plus gros client de la société japonaise, avec 61% du chiffre d’affaires en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom