En attendant iFixit, un premier démontage de l’iPad Pro 2020 nous offre un aperçu des entrailles de cette nouvelle tablette.

iPad Pro 2020

Comme à son habitude, la chaîne YouTube EverythingApplePro a procédé à un démontage pas très conventionnel. On peut même parler d’une destruction dans ce cas précis. Le youtubeur commence par une présentation rapide de l’iPad avant de le plier en deux. Au moins le démontage se veut rapide et permet d’accéder rapidement aux composants à l’intérieur. Bien sûr, le remontage sera impossible, et surtout inutile.

L’iPad Pro 2020 de 11 pouces est alimenté par une batterie de 7 540 Wh divisée en deux cellules. Il s’agit d’une légère diminution par rapport à la batterie de 7 812 Wh du modèle précédent. L’une des deux cellules est en fait légèrement plus petite que l’autre, peut-être pour avoir suffisamment d’espace pour accueillir les nouveaux appareils photo de l’iPad Pro.

Pour la partie photo, le modèle 2020 se dote d’une double caméra avec un module de 10 MP pour l’objectif ultra large et un module de 12 MP pour l’objectif grand angle.

La grande nouveauté est le scanner LiDAR, composé de deux modules avec une lentille superposée. En analysant les éléments de ce scanner, un émetteur VSCEL et un capteur de réception émergent. Les deux composants fonctionnent ensemble pour créer des cartes de profondeur. Ils mesurent le temps nécessaire aux impulsions lumineuses pour se rendre à une surface ou un objet et en revenir.

Fait intéressant, l’ensemble – composé de deux caméras et de scanners LiDAR – est plus compact que le triple objectif installé sur l’iPhone 11 Pro. Il est probable qu’une solution similaire soit adoptée sur l’iPhone 12, avec un scanner LiDAR.

La face avant de la carte mère semble presque complètement identique à celle présente dans l’iPad Pro 2018. Sauf que désormais, c’est au nouveau processeur Apple A12Z de prendre place. Il y a quelques changements mineurs, comme les connecteurs d’alimentation et de données repensés et d’autres puces.

Découvrez tout cela en vidéo :

Le démontage montre qu’aucune amélioration structurelle n’a été ajoutée à l’iPad Pro. De fait, la résistance au pliage est pratiquement identique au modèle précédent. Il n’est pas clair si certains modèles ont de légères courbures ou non, comme cela s’est produit avec l’iPad Pro 2018.

Partager un commentaire