L’analyste de Loup Ventures, Gene Munster, a démenti les rumeurs d’un retard de plusieurs mois dans le lancement des prochains iPhone 12.

iPhone 12

Dans un article publié sur son blog, Munster a déclaré qu’il y avait un “malentendu” à croire qu’Apple ne prend qu’un an pour sortir un iPhone du concept initial au lancement. Pour cela, l’analyste dément le rapport publié hier par Nikkei, selon lequel Apple pourrait lancer le prochain iPhone avec un ou deux mois de retard par rapport aux prévisions initiales.

Munster réitère qu’Apple met de trois à quatre ans pour mettre un nouvel iPhone sur le marché, comme le confirment également plusieurs interviews des différents ingénieurs hardware qui travaillent pour l’entreprise. « Cela signifie qu’à la fin du mois de mars d’une année donnée, la grande majorité du travail de conception et de planification d’un iPhone également en relation avec la chaîne d’approvisionnement est déjà terminée », écrit Munster.

De plus, l’analyste souligne que les principaux fournisseurs, dont le fabricant de puces Ax TSMC, augmentent leur production pour permettre à Apple de lancer de nouveaux iPhone entre fin septembre et début octobre. Munster pense que la chaîne d’approvisionnement est prête à expédier « plusieurs millions » d’iPhone d’ici fin septembre, un chiffre conforme aux cycles de lancement des modèles précédents.

Quant aux éventuelles répercussions de la pandémie du COVID-19, Munster explique qu’il ne pourrait y avoir de conséquences qu’à court terme, étant donné qu’Apple planifie son activité en termes de décennies, pas en mois ou en années, « … et cela donne à l’entreprise un énorme avantage concurrentiel à long terme, souvent négligé. Ces avantages consistent également à permettre à l’entreprise de survivre à tout événement inattendu. »

En clair, les iphone 12 devraient être présentés et lancés à la même période que les précédentes années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom