Dans une nouvelle note partagée avec les investisseurs, l’analyste de Goldman Sachs, Rod Hall, a réduit les estimations de bénéfices à court terme pour Apple, en raison des répercussions de l’épidémie du Covid-19.

Covid-19- et Apple

Hall maintient une notation neutre sur l’action AAPL, qui pourrait n’avoir des répercussions qu’à court et moyen terme puis remonter en fin d’année dès la fin de la crise sanitaire. Selon l’analyste de Goldman Sachs, les répercussions mondiales sur les ventes de produits Apple seront moindres que celles observées en Chine en février, lorsque les expéditions d’iPhone ont diminué de 60% sur un an.

Bien entendu, il y aura moins de demande dans les prochaines semaines, non seulement par crainte des répercussions économiques liées au Covid-19, mais aussi pour la fermeture de tous les Apple Store dans le monde. Plus précisément, Hall s’attend à une baisse des ventes d’iPhone de 4,5% au premier trimestre, de 5,5% au trimestre de juin et de 2% au trimestre de septembre. En fin d’année, grâce également à l’iPhone 12, Apple devrait reprendre du terrain. Si ces estimations se confirment, Apple vendra 7,6 millions d’iPhone de moins au cours des trois premiers trimestres de 2020 par rapport aux prévisions précédentes.

Au cours des trois derniers mois de l’année, les ventes d’iPhone devraient augmenter de 5,5% sur un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom