Apple est confrontée aux problèmes de mauvaise diversification de sa chaîne d’approvisionnement, encore trop liée à la Chine. Un nouveau rapport publié par The Information met en lumière les difficultés rencontrées par Apple pour amener une partie de la production en Inde.

Apple Inde

La trop grande dépendance d’Apple à l’égard de la Chine a rendu l’entreprise vulnérable lors d’événements tels que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. C’est aussi le cas pendant cette période où l’épidémie de coronavirus a effectivement bloqué une grande partie de la production à travers le pays. L’Inde a été l’une des premières alternatives choisies par Apple, avec de nombreux problèmes.

Tout d’abord, l’industrie manufacturière en Inde est moins développée et par rapport à la Chine, il y a une pénurie de main-d’œuvre hautement qualifiée. De plus, il y a très peu d’entreprises capables de produire des composants tels que des haut-parleurs pour smartphones ou écouteurs.

Il est également difficile pour Apple de trouver des fournisseurs locaux pouvant se conformer à des politiques de responsabilité stricte. Par exemple, l’entreprise Superpacks a violé une douzaine de ces politiques. Après des mois de délais et de communications manquées, Apple a abandonné Superpacks en tant que partenaire commercial.

La raison pour laquelle les entreprises n’améliorent pas leurs installations ou leurs conditions de travail internes est liée à la taille des commandes d’Apple en Inde. Ces commandes sont estimées à des milliers par mois, tandis que les commandes d’Apple en Chine peuvent atteindre des centaines de milliers par semaine.

La réglementation gouvernementale sur les droits de production et d’importation joue également un rôle important dans l’affaire. Mais alors que le gouvernement indien a hésité à inonder Apple d’incitations fiscales, les médias locaux indiquent qu’Apple a récemment promis d’investir 1 milliard de dollars dans le pays.

Il existe de nombreux autres défis pour mieux démarrer la production en Inde, tels que la nécessité d’importer des matières premières, la mauvaise qualité des routes indiennes et le fait que trouver des terres industrielles serait difficile parce que les propriétaires fonciers indiens ont plus de droits que les Chinois.

Le PDG d’Apple, Tim Cook, a qualifié l’Inde de “grande opportunité” pour l’entreprise, mais il semble que les efforts d’Apple pour créer des lignes de production visent le marché local plutôt que mondial. En d’autres termes, les efforts d’Apple en Inde semblent se concentrer uniquement sur la réception de l’autorisation nécessaire pour ouvrir les premiers magasins du pays et augmenter les ventes d’iPhone.

Partager un commentaire