La production d’appareils Apple a été ralentie le mois dernier en raison du coronavirus, qui a bloqué pendant plusieurs semaines la production de la plupart des usines en Chine. Maintenant, la situation revient lentement à la normale, et le Wall Street Journal a voulu partager quelques réflexions sur les raisons pour lesquelles Apple dépend tellement de la Chine et continuera de le faire à l’avenir.

Apple Chine

Les dirigeants d’Apple ont toujours exprimé leur inquiétude quant à la trop grande dépendance de l’entreprise à l’égard de la Chine, et déjà en 2015, il y a eu les premiers pas vers le déplacement de l’assemblage de certains produits au Vietnam. Ce devait être une étape préliminaire indispensable vers la formation des travailleurs et des fournisseurs hors de Chine, mais l’effort était trop exigeant à entreprendre à l’époque. Après 5 ans, Apple n’a réussi que partiellement à atteindre cet objectif, en déplaçant l’assemblage des AirPods Pro au Vietnam et de certains iPhone en Inde. Cependant, se passer complètement de la Chine est actuellement impossible.

Comme le souligne le Wall Street Journal, le PDG d’Apple, Tim Cook, a minimisé le besoin de changements dans la chaîne d’approvisionnement, même en cette période délicate. Apple n’est pas en mesure de se détacher de la Chine car le pays compte des centaines de milliers d’employés, spécialisés et non spécialisés, qui ont plusieurs années d’expérience dans la production d’appareils Apple. Il est impossible de trouver une quantité comparable de main-d’œuvre plus ou moins qualifiée en dehors de la Chine.

La vaste population chinoise a également permis la création d’usines d’une capacité de plus de 250 000 employés. Le nombre considérable de travailleurs migrants en Chine, dont beaucoup font partie de la chaîne d’approvisionnement d’Apple, dépasse la population totale du Vietnam qui est de 100 millions. De ce point de vue, l’Inde est beaucoup plus proche de la Chine, mais les ports, les routes et les infrastructures sont loin derrière ceux de la Chine. Concrètement, cela signifie qu’il est impossible de créer des méga-usines dans d’autres parties du monde.

La relation d’Apple avec la Chine a commencé il y a de nombreuses années, lorsque Foxconn a commencé à produire l’iPod en 2001 et l’iPhone en 2007. Alors que les ventes d’appareils Apple augmentaient, les usines qui assemblent les appareils Apple ont également augmenté. Ils ont grandi main dans la main, ce que le Wall Street Journal décrit comme un “triangle d’interdépendance”.

Apple a continué de dépendre de Foxconn pour fabriquer ses appareils, tandis que Foxconn a bâti son entreprise en s’appuyant sur la vaste main-d’œuvre chinoise et le contrôle des parcelles de terrain pour construire des usines. De cette façon, Foxconn est devenu le premier employeur du secteur privé du pays et Apple le plus important fournisseur de nouvelles technologies en Chine.

Apple avait l’intention d’assembler certains modèles d’iPhone 11 en Inde, mais l’effort a été arrêté avant la création d’une seule ligne de production, car la main-d’œuvre n’était pas encore prête.

Les choses devraient continuer ainsi dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom