La proposition appelle Apple à publier un nouveau rapport annuel consacré à la liberté d’expression et au respect des droits de l’homme.

Apple liberté expression

Les actionnaires d’Apple qui ont demandé ce rapport sont préoccupés par les relations d’Apple avec la Chine. En effet, la firme de Cupertino a censuré à plusieurs reprises des applications et d’autres contenus à la demande du gouvernement chinois ces derniers mois. Pour cette raison, Apple est invitée à divulguer en détail les actions qu’elle entreprend chaque année concernant les demandes de censure en Chine et dans tout autre pays.

Le rapport devrait inclure toutes les politiques d’Apple sur la liberté d’expression et la manière dont l’entreprise s’est publiquement engagée à respecter ce droit humain fondamental. Le document fait précisément référence au fait qu’Apple défend publiquement la liberté d’expression, alors qu’en pratique elle s’adapte aux demandes d’un gouvernement comme la Chine qui a bafoué à plusieurs reprises les droits fondamentaux de ses citoyens.

Selon les actionnaires, avec ces comportements, Apple s’expose à de forts risques de réputation : « Notre proposition garantirait que l’entreprise atténue ces risques en garantissant sa responsabilité au niveau du conseil d’administration pour la liberté d’expression. »

Rappelons qu’au cours des derniers mois, Apple a bloqué et supprimé plus de 1000 applications VPN en Chine de l’App Store et supprimé l’application HKmap.live. Cette derrière était utilisée par les manifestants à Hong Kong pour éviter des affrontements violents avec la police.

L’assemblée générale des actionnaires d’Apple aura lieu le 26 février 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom