Motherboard a publié un rapport quelque peu critique sur le programme de réparation indépendant d’Apple pour les centres de service tiers.

programme de réparation indépendant

Une copie du contrat obtenu par Motherboard montre que les conditions imposées par Apple aux centres de service tiers seraient très onéreuses. En août dernier, Apple avait présenté cette nouveauté :

« Apple a annoncé un nouveau programme qui offre aux clients plus d’options pour les réparations courantes hors garantie pour les iPhone. En fait, Apple fournira un plus grand nombre de centres de service indépendants, grands ou petits, avec les mêmes pièces de rechange et outils d’origine, la même formation, les mêmes manuels de réparation et les outils de diagnostic offerts par les centres de service agréés Apple. Le programme débutera d’abord aux États-Unis, puis sera étendu à d’autres pays.

L’adhésion au programme de réparation indépendant est gratuite. Pour la qualification, les centres de service doivent avoir un technicien certifié Apple qui peut effectuer les réparations. Les procédures de certification sont simples et gratuites. »

Le contrat qu’Apple fait signer à ces centres tiers est cependant considéré comme très “cher” et “inquiétant”, étant donné qu’il pourrait conférer à Apple un contrôle important sur les entreprises qui choisissent de participer. Le contrat serait également envahissant en ce qui concerne la vie privée des consommateurs.

Les entreprises doivent subir plusieurs audits et inspections sans préavis d’Apple, visant probablement à empêcher l’utilisation de composants tiers non autorisés. Jusqu’à présent, aucun problème. Toutefois, si une entreprise quitte le programme, « Apple se réserve le droit de continuer à inspecter les centres de réparation pendant une période pouvant aller jusqu’à cinq ans après qu’une entreprise ait quitté le programme ».

En outre, selon ce rapport, Apple exige que les centres de services qui font partie du programme partagent diverses informations sur ses clients, telles que le nom, le numéro de téléphone et l’adresse du domicile.

De toute évidence, le contrat comprend également des clauses de non-divulgation avec des sanctions connexes. L’accord précise ensuite que les centres de réparation indépendants ne doivent jamais être confondus avec les fournisseurs agréés Apple, à tel point que les entreprises qui font partie du programme doivent montrer un avis écrit et facilement visible aux clients à la fois dans le magasin et sur le site Web, ainsi que que dans les bons de livraison qui sont livrés aux clients après une réparation.

De plus, Apple ne garantit pas les réparations effectuées dans des centres indépendants. Il semble également que certains magasins aient décidé de ne pas adhérer au programme IRP en raison de l’insistance d’Apple sur l’autorisation de collecter les données des clients.

Pour les partisans du droit de réparation, ces contrats sont définis comme coûteux et non respectueux des droits des partenaires Apple.

Apple a répondu à ce rapport par la déclaration suivante :

« Nous nous engageons à offrir à nos clients plusieurs options et différents emplacements pour des réparations sûres et fiables. Notre nouveau programme de fournisseurs indépendants est conçu pour permettre aux centres de service de toutes tailles d’accéder aux composants d’origine, à la formation et aux outils nécessaires pour effectuer les réparations les plus courantes de l’iPhone. Nous sommes ravis de la réponse initiale et du haut niveau d’intérêt. Nous travaillons en étroite collaboration avec les parties prenantes et mettrons à jour la communication dans nos documents pour répondre à leurs commentaires. »

Partager un commentaire