Depuis iOS 13, les données de localisation des apps en arrière-plan sont 68% moins accessibles par des tiers, selon Location Sciences. Il s’agit d’une société qui analyse les données de localisation pour les professionnels du marketing.

iOS 13 - données localisation

Location Sciences a également constaté que le partage de données de premier plan, qui est activé lorsqu’une application est ouverte, a diminué de 24%. Pourtant, les applications tierces ont enregistré des taux d’activation de moins de 50% pour la collecte de données de localisation lorsqu’elles ne sont pas utilisées par les utilisateurs.

La diminution du partage de ces données est liée à la récente introduction par Apple des différentes options pop-up qui permettent aux utilisateurs de contrôler à la volée la surveillance sélective de la position en arrière-plan. Les utilisateurs d’iOS 13 ont sûrement remarqué que l’iPhone et l’iPad affichent périodiquement ces avertissements lorsqu’on lance des applications qui surveillent notre position, même en arrière-plan. Ces alertes nous permettent de modifier les paramètres à la volée, d’autoriser ou non l’accès à ces données de localisation.

Ces nouvelles options de suivi de localisation en arrière-plan obtiennent l’effet attendu. Seulement, certains développeurs craignent que des rappels de suivi de localisation fréquents nuisent à l’adoption de leurs applications. Apple a répondu en insistant sur le fait que les modifications avaient été apportées pour protéger davantage la confidentialité des utilisateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom