Après de nombreuses controverses au cours des dernières semaines, le ministre ukrainien des Affaires étrangères a déclaré que le problème controversé de la Crimée sur Apple Plans était “sur le point d’être résolu”.

Apple Plans - Crimée

Il y a environ deux mois, Apple a commencé à représenter la Crimée en tant que territoire russe à la fois dans Plans et dans l’app Météo, malgré la condamnation mondiale de l’annexion du territoire de l’Ukraine. Le changement n’est visible qu’en Russie, mais cela a suffi à déclencher plusieurs controverses. L’annexion de la Crimée par la Russie est un sujet extrêmement controversé dans la région. En effet, la revendication n’est pas reconnue par la plupart de la communauté internationale, y compris les pays européens et les États-Unis.

Apple a répondu que la décision avait été prise de veiller à ce que « nos clients puissent profiter de l’utilisation de Plans et d’autres services Apple dans le monde ». Apple a précisé que si elle ne respectait pas la loi entrée en vigueur en Russie, elle aurait probablement dû désactiver à la fois Plans et tous les services associés sur le territoire russe.

Ces derniers jours, Lisa Jackson, vice-présidente d’Apple pour l’environnement, les politiques et les initiatives sociales, a rencontré le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Vadym Prystaiko, à Davos. Les deux ont parlé des prochaines étapes d’Apple sur le marché ukrainien, mais aussi du problème de la Crimée qui, apparemment, devrait être résolu sous peu. Jackson a déclaré que la discussion avait également permis de résoudre certains problèmes en suspens, tels que les droits de propriété intellectuelle, le marché noir des iPhone dans le pays et au-delà.

Pour le moment, la façon dont le problème de la Crimée sera résolu n’est pas claire, mais le ministre Prystaiko a confirmé les propos d’Apple.

Partager un commentaire