Le fabricant de balises intelligentes Tile témoignera contre Apple aujourd’hui lors de la dernière audience du sous-comité antitrust du comité judiciaire de la Chambre des États-Unis.

Tile vs Apple

Apple travaille sur sa propre balise de suivi de type Tile, probablement baptisé AirTag. Seulement, cela ne semble pas ravir Tile. Le Congrès évalue donc la question, liée au fait que les géants de la technologie ont tellement de pouvoir qu’ils peuvent abuser de leur position dominante sur le marché pour concurrencer injustement les petites entreprises.

Apple a déjà cessé de vendre des produits Tile dans ses Apple Store, après leur mise en vente depuis 2015. De plus, Cupertino a embauché l’un des ingénieurs de l’entreprise. La société a déclaré à Reuters qu’elle avait fait part de ses préoccupations directement à Apple, mais qu’elle n’avait obtenu aucune réponse. C’est pourquoi, après un examen attentif, Tile a décidé de faire connaitre ses préoccupations concernant les pratiques anticoncurrentielles d’Apple.

La startup sera l’une des quatre entreprises qui témoigneront aujourd’hui lors de la dernière audition du comité judiciaire de la Chambre des États-Unis dans le Colorado. Elle exhorte le Congrès à examiner comment ces entreprises utilisent leur poids considérable sur le marché en ligne pour écraser leurs rivaux.

Apple fait face à des enquêtes antitrust sur de nombreux fronts. En plus de cette enquête, le ministère de la Justice et la Federal Trade Commission enquêtent également sur Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom