Jusqu’à présent, les rumeurs sur l’iPhone 12 concernaient principalement le design et quelques autres fonctions attendues. Cette fois, il est du futur processeur A14 qui alimentera l’appareil dès septembre prochain.

iPhone 12 - A14

Selon une nouvelle analyse, cette puce A14 gravée en 5nm devrait apporter des avantages en termes de puissance de calcul. Jason Cross de MacWorld souligne que le passage d’un processus de 7nm à 5nm peut ne pas sembler énorme, mais c’est en réalité un grand pas en avant. TSMC a en effet révélé que grâce au nouveau processus de production, il sera possible d’obtenir jusqu’à 15 milliards de transistors. Un chiffre incroyable qui le place sur un pied d’égalité avec les processeurs de bureau haut de gamme. C’est précisément pour cette raison qu’il semble qu’Apple ne profitera pas pleinement du nouveau processus, mais de cette façon, elle pourra restreindre la surface de la puce à environ 85 mm2 et environ 12,5 milliards de transistors, un chiffre qui reste encore très élevé.

Cela pourrait permettre à Apple de faire mieux en particulier en ce qui concerne les performances multicœurs. Sur Geekbench 5, elles pourraient même atteindre jusqu’à 5000 points, un score similaire aux processeurs de bureau traditionnels à 6 cœurs ou des processeurs portables haut de gamme, comme celui d’un MacBook Pro 15 pouces.

Parmi les autres nouveautés attendues, il y a un design en partie similaire à celui de l’iPhone 4 et des modèles actuels d’iPad Pro, un capteur ToF à l’arrière pour améliorer les performances AR et le mode portrait, la prise en charge de la connexion 5G, et 6 Go de RAM.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom