Le FBI a demandé à Apple de déverrouiller deux iPhone qui appartiennent à l’officier saoudien qui a attaqué une base aérienne et navale à Pensacola, en Floride, entraînant la mort de trois personnes.

FBI iPhone

Selon NBC News :

« Le FBI demande à Apple d’aider à déverrouiller deux iPhone dont les enquêteurs ont déclaré qu’ils appartenaient à Mohammed Saeed Alshamrani, l’homme soupçonné d’être responsable de l’attaque de la base aérienne de Pensacola, en Floride, où trois personnes sont mortes.

Dans une lettre envoyée lundi à l’avocat général d’Apple, le FBI a déclaré que bien qu’il soit autorisé par le tribunal à rechercher le contenu des téléphones, les deux sont protégés par mot de passe. “Les enquêteurs travaillent activement à “deviner les codes d’accès, mais jusqu’à présent, ils n’ont pas réussi.” »

Selon le rapport, la lettre indique qu’avec Apple, le FBI a contacté d’autres agences fédérales, des experts de pays étrangers et “des contacts connus dans la communauté des fournisseurs tiers”. NBC note que cette dernière phrase pourrait être une référence à la société qui a aidé le FBI à déverrouiller le téléphone de Syed Farook, coupable du massacre de San Bernardino.

Cette affaire a ouvert une longue et publique bataille entre Apple et le FBI sur la perspective de créer une porte dérobée sur iOS qui permettrait aux forces de l’ordre d’accéder aux données sur des appareils bloqués. Apple est restée ferme dans la conviction que la création d’un tel outil compromettrait irréversiblement la sécurité d’iOS dans le monde.

Les efforts du FBI pour déverrouiller l’un des deux iPhone ont été encore plus entravés par le fait que l’homme aurait tiré un coup de feu sur l’un des deux appareils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom