Apple pourrait acheter une usine Japan Display pour aider davantage l’entreprise et la sauver de la faillite.

Japan Display

Japan Display pourrait vendre à Apple et Sharp l’une de ses principales usines situées au Japon, où sont fabriqués des écrans iPhone.

JDI doit encore plus de 800 millions de dollars à Apple pour l’usine construite il y a quatre ans pour un total de 1,5 milliard de dollars. La firme japonaise pourrait récupérer cette somme en vendant l’usine à plusieurs partenaires, comme Apple et Sharp.

Sharp a confirmé qu’elle envisageait d’acheter l’usine basée à Hakusan au Japon. « Nous l’évaluons attentivement, en examinant l’impact que chaque achat aurait sur nos revenus et si et combien de risques cela impliquerait ». Apple n’a pas commenté, mais pourrait collaborer avec Sharp sur l’acquisition.

La vente de l’usine peut faire partie d’un accord de sauvetage de Japan Display. Ce sauvetage provient de plusieurs sources, notamment Apple et Ichigo Asset Management.

Actuellement, Japan Display produit les écrans LCD pour iPhone 11 et les dalles OLED pour Apple Watch qui est sur le point de commencer, afin de soutenir LG dans la fourniture. Sachant qu’Apple se prépare à n’utiliser que de l’OLED sur ses iPhone, la situation de JD est plus qu’incertaine, sans aide extérieure.

Le déclin de Japan Display est en partie dû à un accord conclu avec Apple pour construire une nouvelle usine de panneaux LCD en 2015, Apple finançant largement le projet de 1,5 milliard de dollars en échange d’un pourcentage sur les ventes d’écrans. Depuis qu’Apple a lentement migré vers les OLED, cela a réduit les commandes envoyées à Japan Display. La société a ensuite rencontré des difficultés pour rembourser sa dette à Apple. Au cours des derniers mois, plusieurs groupes d’investisseurs ont entamé des négociations pour reprendre ou financer Japan Display, mais aucun accord n’a abouti.

JDI est déjà largement tributaire d’Apple, étant donné que plus de la moitié de ses revenus proviennent de la fourniture d’écrans LCD pour iPhone. Son activité principale concernant les écrans LCD a été fortement affectée par l’adoption croissante de la technologie OLED, à tel point que l’entreprise a investi dans la production de panneaux OLED, entraînant une perte de 2,3 milliards de dollars en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom