Apple se retrouve au milieu d’une tempête médiatique depuis qu’un ancien employé handicapé a décidé de poursuivre l’entreprise pour ne pas avoir reçu de soutien.

Genius handicapé en Apple Store

Un ancien Genius d’Apple poursuit la société californienne pour ne pas avoir obtenu le soutien légitime qui lui aurait permis de travailler facilement compte tenu de son handicap.

Robert Shaw est un homme de trente-trois ans en fauteuil roulant. Il a rejoint Apple en 2011 pour travailler d’abord dans le magasin Square One à Mississauga (Canada) pendant six ans, puis dans le magasin Sherway Gardens à Toronto (Canada). Il s’est retrouvé confronté à certaines limitations architecturales telles que l’ouverture de portes ou la hauteur des tables.

L’homme dit qu’il a reçu des promesses de l’entreprise laquelle s’était engager à créer des portes automatiques et des tables dédiées afin de pouvoir accueillir l’employé en fauteuil roulant mais il semblerait cela ne soit jamais devenu une réalité.

En fait, quatre mois après avoir commencé à travailler à Toronto, l’homme a commencé à souffrir d’engourdissement dans ses bras ; symptômes dus à des tables trop hautes. Les portes automatiques étaient au nombre de trois (sur les sept magasin) mais la télécommande ne semble jamais avoir fonctionné correctement.

De plus, un cadre supérieur a dit à Shaw, triste de la situation, qu’il n’aurait pas de promotions dans l’entreprise s’il n’était pas satisfait de son rôle. Shaw a alors décidé de poursuivre Apple, représenté par l’avocat du travail Andrew Monkhouse, qui a tendance à souligner combien de fois Apple déclare explicitement sa proximité et son soutien à ceux qui ont des problèmes de handicap.

De toute évidence, nous ne connaissons pas tous les détails de l’affaire. Les juges prendront une décision, une fois l’affaire terminée et l’avis d’Apple entendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom