L’année dernière, il a été découvert que Facebook accède aux positions des utilisateurs même lorsque les services de localisation de l’application sont désactivés. Aujourd’hui, la société a confirmé ce comportement dans une lettre envoyée à deux sénateurs.

Facebook : localisation des utilisateurs

Facebook prétend utiliser trois méthodes différentes pour suivre les positions des utilisateurs, dont l’une a besoin de services de localisation :

« Même si quelqu’un n’active pas les services de localisation, Facebook peut toujours apprendre des informations de localisation en fonction des informations que les utilisateurs et les autres fournissent via leurs activités et leurs connexions à nos services. Par exemple, si quelqu’un répond à un événement sur Facebook pour un festival de musique local, télécharge une vidéo balisée à l’emplacement ou est balisé par un ami lors d’un enregistrement dans un restaurant, ces actions nous donnent des informations sur la position probable de cette personne. De même, une personne pourrait partager l’endroit où elle vit en définissant une position sur la place de marché ou en ajoutant son adresse à son profil. »

De plus, Facebook explique qu’il peut utiliser notre adresse IP pour obtenir un emplacement approximatif :

« Chaque appareil connecté à Internet se voit attribuer une adresse IP qui identifie sa connexion Internet et sert d’adresse de routage pour toutes les données envoyées vers et depuis l’appareil. Cette adresse identifie l’emplacement de l’appareil sur Internet. L’appareil transmet nécessairement l’adresse IP. »

Une adresse IP attribuée à un appareil mobile par un opérateur sans fil ne peut identifier que la ville ou la zone où l’appareil est connecté au réseau. Pour cette raison, les adresses IP peuvent être inexactes.

Dans la lettre, Facebook déclare qu’il considère un accès raisonnable à ces données, car il peut ainsi filtrer correctement les annonces et les publications sponsorisées. Mais les sénateurs ont critiqué cette réponse :

« Facebook déclare que les utilisateurs contrôlent leur vie privée, mais en réalité, les utilisateurs n’ont même pas la possibilité d’empêcher Facebook de collecter et de monétiser des informations sur leur emplacement. Le peuple américain mérite de savoir comment les entreprises technologiques utilisent leurs données et continuera à travailler pour trouver des solutions pour protéger les informations sensibles des Américains. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom