Dans une longue note aux investisseurs, Rosenblatt Securities a partagé ses attentes quant à la future gamme d’iPhone 12 prévue pour 2020. Rosenblatt pense qu’il y aura une version de “iPhone SE 2”, suivi par un lot de différents modèles d’iPhone à l’automne prochain.

iPhone 12

L’iPhone SE 2 ou iPhone 9, encore inconnu de son vrai nom, prévu pour le mois de mars, sera un smartphone 4G avec un écran LCD 5,1 pouces, une seule caméra arrière, un processeur A13 Bionic et Touch ID. Le choix de ne pas intégrer Face ID pourrait permettre à Apple d’écouler les derniers stocks de composants.

Malgré la popularité potentielle de l’appareil, Rosenblatt doute qu’il sera “aussi attrayant que l’iPhone 11” pour les clients en raison du prix vraiment bas de l’iPhone 11, des promotions supplémentaires en Chine et que les attentes concernant l’iPhone 4G “chutera fortement” au début de l’année sur le marché chinois.

Pour la gamme iPhone 12, Rosenblatt prévoit qu’il y aura une gamme beaucoup plus large de modèles à choisir, en partie en raison de l’introduction de la 5G. Les modèles seront les suivants :

  • iPhone 12 4G avec écran LCD 6,1 pouces et double caméra arrière;
  • iPhone 12 Pro 4G avec écran OLED de 5,4 pouces et double caméra arrière;
  • iPhone 12 Pro 5G avec écran OLED de 5,4 pouces et double caméra arrière;
  • iPhone 12 Pro Plus 4G avec écran OLED de 6,1 pouces et triple caméra arrière avec capteur de détection 3D ToF;
  • iPhone 12 Pro Plus 5G avec écran OLED de 6,1 pouces, configuration à trois caméras et capteur de détection 3D ToF;
  • iPhone 12 Pro Max 5G avec un écran OLED de 6,1 pouces, une configuration à triple caméra et des capteur de détection 3D ToF.

Pour compliquer davantage les choses, Rosenblatt suggère également que l’iPhone 12 Pro 5G pourrait être proposé dans des variantes qui ne prennent en charge que la sub-6 GHz ou même ajoutent la compatibilité mmWave. Par ailleurs, contrairement aux autres modèles d’iPhone qui seront lancés en septembre, ce dernier pourrait être lancé au printemps 2021, pour « se tourner vers le marché 5G milieu de gamme ».

De plus, le passage à la 5G entraîne également des changements dans la conception des appareils. Pour le châssis, les modèles 4G et les variantes 5G sous-6 GHz pourraient utiliser un cadre en alliage. Ceux qui prennent en charge mmWave utiliseront un cadre en acier avec des trous, afin d’améliorer les signaux mmWave plus sensibles aux interférences de l’environnement local et des distances.

Le nombre de radios qu’Apple va acquérir pour les modèles 5G sera d’environ 30% supérieur à celui de la 4G, la part de marché des fournisseurs RF 4G restant la même que pour la génération iPhone 11. Pour les modèles inférieurs à 6 GHz, Broadcom et Murata seront les principaux fournisseurs d’Apple, tandis que les versions mmWave utiliseront des composants Qualcomm et certains filtres Avago.

La fonction de charge sans fil dans les modèles sera également améliorée, selon Rosenblatt, « en raison de la 5G qui consomme la batterie plus rapidement que la 4G ». Il est probable que les spécifications des mémoires restent les mêmes que la génération actuelle pour les modèles de base, tandis que pour les modèles plus chers, il peut y avoir des nouveautés.

Quant aux estimations de ventes, Rosenblatt avoue être conservatrice, avec des estimations comprises entre 20 et 30 millions d’unités. La société estime que les appareils Android 5G gagneront des parts de marché d’Apple en Chine en 2020, et le lent déploiement de la 5G sur d’autres marchés rendra plus difficile la réalisation de volumes de ventes importants. Le coût des appareils 5G sera également un autre obstacle, car le prix général sera d’environ 200 $ plus élevé que leurs équivalents 4G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom