Japan Display, fournisseur des écrans LCD utilisés par Apple sur différents modèles d’iPhone, est en difficulté depuis longtemps. Possible même qu’Apple soit sa seule bouée de sauvetage. Cependant, les dernières nouvelles concernant une fraude de 5 millions de dollars placent la société dans une situation encore pire.

Japan Display

Japan Display a déclaré que, compte tenu des déclarations d’un de ses anciens dirigeants qui a volé plus de 5 millions de dollars à la société, elle devrait désormais revoir ses bénéfices antérieurs pour déterminer si elle présentait ou non une image fidèle de ses finances.

Cela signifie que la situation financière de Japan Display pourrait être différente de celle connue à ce jour et à partir de laquelle ont été lancées les offres aux enchères pour les fonds d’investissement phares, Apple inclus.

Le directeur qui a commis la fraude a été licencié l’année dernière pour un détournement de fonds d’environ 5,3 millions de dollars depuis 2014. Seulement, la nouvelle n’a été révélée que ces derniers jours. La société a déjà entamé une enquête interne avec ses propres auditeurs. Elle annoncera les nouveaux résultats dans les prochains jours. Les investisseurs potentiels ont décidé de poursuivre les discussions sur le sauvetage de la société.

La chute de Japan Display a commencé en 2016, lorsque les commandes d’écrans LCD d’Apple ont fortement chuté. En effet, la firme californienne a décidé de passer aux écrans OLED sur différents modèles d’iPhone. Depuis lors, Japan Display ne s’en ait pas encore remis, risquant à plusieurs reprises la faillite. Une manière à forcer Apple à intervenir avec un nouveau plan de sauvetage ainsi que d’autres sources d’investissement.

Partager un commentaire