Un premier cas de fraude a récemment été révélé au sujet de l’Apple Card d’un utilisateur qui n’a pourtant jamais utilisé la carte physique en titane.

Fraude Apple Card

Larry, la victime, a expliqué que la fraude a eu lieu à Chicago alors qu’il vit sur la côte ouest. Si l’Apple Card physique peut être clonée comme toutes les autres cartes bancaires, il faut savoir que les transactions via Apple Pay sont chiffrées. De plus, Apple génère un code unique pour valider la transaction. Aucune information n’est transmise au vendeur. Il est donc impossible pour ce dernier d’intercepter la moindre information de l’Apple Car en vue du clonage de celle-ci.

Voici comment Apple décrit le fonctionnement d’Apple Pay :

« Lorsque vous effectuez un achat, Apple Pay utilise un numéro spécifique à l’appareil et un code de transaction unique. Ainsi, votre numéro de carte n’est jamais stocké sur votre appareil ni sur les serveurs Apple. Lorsque vous payez, vos numéros de carte ne sont jamais partagés par Apple avec les marchands. »

Si le clonage est impossible dans ce cas précis, il faut alors se tourner vers un employé de Goldman Sachs ou d’Apple. Dans la mesure où les cartes physiques en titane sont fournies par eux, il est probable que l’un de leurs employés soit derrière cette fraude.

Larry a alors contacté le support Apple lequel était confus et dans l’impossibilité de fournir une quelconque réponse satisfaisante. Le conseiller était même stupéfait que cela puisse être arriver.

Une chose est sûre, si un employé de Goldman Sachs ou d’Apple est responsable de ce clonage, il faut s’attendre à d’autres cas de fraude de même nature.

Dans tous les cas, le propriétaire d’une Apple Card ne sera jamais tenu responsable en cas de transactions frauduleuses.

Reste maintenant à savoir comme a eu réellement lieu cette fraude, et ce que compte faire Apple pour endiguer le problème.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom